Laâyoune : Des détenus exposent leurs oeuvres

Du 6 au 10 décembre, les détenus de la prison locale de Laâyoune exposent leurs créations artistiques, montrant ainsi de grandes capacités créatives.
Cette exposition a été initiée sous le thème de «La consolidation des liens de communication du détenu à la prison de Laâyoune avec toutes les potentialités de la société civile ». Elle concerne une quarantaine de tableaux réalisés par trois jeunes pensionnaires de la prison locale de Laâyoune ainsi que des produits artisanaux qu’ils ont fabriqués. Ces quarantaines de tableaux présentent des styles mixtes et portent une beauté qui dévoile la capacité imaginative de ces prisonniers.
Cette exposition a été également marquée par la présentation du premier numéro du magazine «Jissr Attawassoul» qui présente en 32 pages des travaux et créations littéraires des pensionnaires de la prison locale de Laâyoune ainsi que des articles sur les activités culturelles, artistiques et sportives organisées au cours de l’année dans l’enceinte de cet établissement au profit des détenus. La revue traite également des sujets se rapportant aux missions de réinsertion et de formation dévolues aux établissements pénitentiaires. «La prison locale de Laâyoune est entrée dans une nouvelle phase lui permettant de jouer pleinement le rôle qui lui est dévolu et réunir les conditions nécessaires et les moyens propres à assurer la qualification de ses pensionnaires et leur réinsertion dans la société», a déclaré Abdelilah Zenfouri, directeur de la prison locale de Laâyoune.
Les pensionnaires ont salué cette initiative, ainsi que les multiples changements qu’a connu cet établissement pénitentiaire ces derniers temps. Des changements qui lui ont permis de s’ouvrir sur la société civile locale. Un nombre important d’associations ont choisi de réserver une partie de leurs activités aux détenus pour les aider à une meilleure réinsertion. C’est le cas de l’association Alfath, qui s’active depuis plus de six ans dans le domaine de l’éducation sociale pour assurer des cours d’alphabétisation aux détenus.
Déjà aux premiers mois de cette année, plusieurs pensionnaires ont pu assister à un spectacle animé par les vétérans de la chanson hassanie. Ces améliorations accompagnent le développement des infrastructures de base à travers l’installation de nouveaux matériels d’éclairage, ainsi que l’aménagement d’une nouvelle cuisine au sein de l’établissement. La mise en service d’une bibliothèque qui compte plus de 3.000 livres au profit des détenus a aussi été rendue possible grâce à la participation de la société civile.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *