Laâyoune : Des solutions pour l’assainissement liquide

Plus de 257 millions de dirhams pour la période 2007-2009 est le montant que l’Office national de l’eau potable (ONEP) envisage d’investir pour faire évoluer le secteur de l’assainissement liquide qui accuse un retard considérable dans la ville de Laâyoune. Cette enveloppe budgétaire est destinée à la réalisation des ouvrages jugés indispensables pour l’amélioration des conditions de vie et notamment des conditions sanitaires en faveur de la population à travers la réhabilitation et l’extension du réseau d’assainissement.
Les quartiers «El Wahda», «Force auxiliaires», «El Qods» et «Hay Hajjari» vont voir leur réseau d’assainissement réaménagé. Ce projet a été financé par l’ONEP, le ministère de l’Intérieur et l’Agence de développement des régions du Sud . Alors que des stations d’épuration sont en cours de construction dans les centres de Tarfaya et d’Al Marsa, simultanément avec la réalisation du réseau d’assainissement. Le montant de ces travaux est de 75 millions de dirhams. Quant au village des pêcheurs Tarouma,  une enveloppe de 17,7 millions de dirhams lui a été consacrée pour le doter d’un réseau d’assainissement.
Un autre projet important est en cours d’étude et qui porte sur le traitement des eaux usées pour une éventuelle réutilisation. Ce projet va permettre à l’ONEP de maîtriser le circuit de l’eau, depuis la production jusqu’au traitement et la collecte.
«On travaille sur deux volets, d’un côté l’amélioration des conditions de vie de la population, et, de l’autre côté, on veut contribuer à la protection de l’environnement», confie à ALM Abdeslem Joulid, directeur régional de l’ONEP à Laâyoune. Ces projets vont permettre à Laâyoune de se débarrasser de certains problèmes sanitaires causés par la présence de fosses septiques dans certains quartiers et les rejets directs vers l’Oued Sakia El Hamra.
A souligner que depuis la récupération des régions du Sahara, plus de 100 millions de dirhams ont été investis dans le secteur de l’assainissement dans cette partie du Royaume qui connaît actuellement une urbanisation galopante, chose qui nécessite des investissements lourds pour l’accompagner.
A signaler que l’ONEP a identifié un programme d’investissement pour alimenter la ville de Laâyoune en eau potable. Une enveloppe budgétaire de 778 millions de dirhams est consacrée à la période 2007-2009 et porte sur le renforcement des installations de traitement de l’eau, la généralisation de l’alimentation en eau potable aux petits centres caractérisés par l’insuffisance ou le manque des ressources. D’un débit supplémentaire de 13.000 mètres cubes par jour, la réalisation d’une nouvelle station de dessalement à Laâyoune viendra renforcer tous ces efforts qui seront conjugués à l’extension des réseaux de distribution aux quartiers périphériques de la ville.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *