Laâyoune : Élargissement du réseau d’assainissement

Laâyoune : Élargissement du réseau d’assainissement

Selon la direction régionale de l’Office national de l’eau potable (ONEP) à Laâyoune, le taux de raccordement au réseau d’assainissement dans la province de Laâyoune dépasse actuellement 31.083 abonnés. Des efforts immenses qui nécessitent des investissements lourds sont déployés au niveau de ce secteur pour accompagner l’urbanisation galopante que connaît cette ville. Ainsi, d’après un rapport de l’ONEP, le réseau d’assainissement liquide dans la province de Laâyoune dépasse les 373 km. Alors que ce secteur accuse un retard considérable hérité de l’époque de la colonisation espagnole.
Par ailleurs, les services de l’ONEP ont récemment conclu des contrats avec plusieurs entreprises qui seront chargées de l’entretien, du nettoyage et de l’installation de connexion individuelle pour un budget total de 7,15 millions de dirhams. Le rapport ajoute que d’autres projets seront lancés dans cette région. Le but étant la protection des ressources en eau et l’amélioration des conditions sanitaires des populations. Ces projets porteront sur la construction d’une station de traitement des eaux usées et une station de pompage, ainsi qu’un système de canalisation de ces eaux pour un investissement de 400 millions DH. Ceci étant, la ville de Laâyoune, dont le réseau d’assainissement liquide a été élargi sur une longueur de 28.318 m, dispose de cinq stations de relevage et de sept camions d’assainissement liquide. Durant la période 2009-2012, une enveloppe de 628 millions de dirhams a été investie par l’ONEP pour résoudre le problème de l’assainissement dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El-Hamra. Financé dans le cadre d’un partenariat entre l’ONEP et l’Agence du Sud, ainsi que le ministère de l’intérieur et les communes concernées, ce plan a porté sur l’élargissement du réseau d’évacuation des eaux usées, la réalisation d’un tunnel pour le traitement de ces eaux à Laâyoune, de stations de pompage, d’un canal d’évacuation et d’une station de traitement à Al-Marssa. Ce programme comprend aussi la réalisation de stations de pompage et d’une station d’épuration à la ville de Boujdour, ainsi que la préparation d’études sur des projets d’évacuation des eaux usées aux centres de Foum El-Ouad, Attah et Akhenfir. Parallèlement, les réalisations faites dans la région entre 2006 et 2008 dans le secteur de l’assainissement ont atteint la valeur de 226 millions DH. Pour rappel, l’ONEP a pris en main la gestion effective du secteur de l’assainissement à Laâyoune à partir de janvier 2006 et ceci conformément à un accord signé en novembre 2005 avec le conseil municipal de la ville de Laâyoune. Cet accord, établi pour une durée de 15 ans, a pour objectif de structurer les voies administratives, techniques et financières qui organisent la gestion déléguée du service d’assainissement liquide qui constituait par le passé un obstacle pour le développement de cette ville qui connaît l’ouverture de plusieurs chantiers d’habitat.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *