Laâyoune : La femme à l’honneur au festival de la culture du Sahara

Tenu sous le thème : «La femme sahraouie, pilier de l’éducation», ce festival a été organisé par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation. Cette manifestation tend à contribuer à la consécration de l’action culturelle au sein des établissements scolaires et la promotion du patrimoine culturel et spirituel des provinces du Sud, voire la consécration de l’action culturelle dans les établissements scolaires de la région.
Le thème choisi reflète la volonté de faire connaître la contribution agissante de la femme sahraouie au développement de la région et sa participation à la vie démocratique aux niveaux régional et national. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation visant à consacrer la culture propre aux provinces du Sud dans les programmes éducatifs et faire connaître ses différentes facettes. Selon Ahmed Benzai, directeur de l’Académie  régionale de l’éducation et de la formation de Laâyoune, cette édition a pour but de mettre en exergue la richesse et la diversité du patrimoine culturel des provinces du Sud et les différentes coutumes propres aux habitants. Ceci en mettant l’accent sur le rôle vital que joue la femme locale dans la promotion de la culture de la région et la sauvegarde de son héritage culturel. Selon lui, cette rencontre se propose d’enrichir et de sauvegarder le patrimoine culturel et historique légué par les parents. Cette édition a été marquée par une série de tables rondes et conférences sur les spécificités culturelles de la région et une série de rencontres autour de la littérature Hassani et des récitals de la poésie bédouine sahraouie marocaine, avec la participation d’une pléiade de chercheurs, ainsi que des débats axés sur la femme sahraouie et le concept de développement, le contexte historique de la proclamation de la journée internationale de la femme, le poids de la femme dans la culture sahraouie et son rôle dans la sauvegarde de la mémoire populaire.
Au programme de ce festival figuraient aussi des expositions, des concours, des soirées artistiques et culturelles et une cérémonie en hommage à des associations féminines. Les activités de ce festival se sont tenues dans différents espaces de la ville de Laâyoune, ainsi qu’à Tarfaya, Boujdour et Al Marsa. C’était une aubaine pour les jeunes issus des différents quartiers de la ville pour développer leurs talents, notamment dans les domaines de la poésie et la chanson hassanie, l’artisanat et la littérature.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *