Laâyoune : La participation de la femme à la vie politique en débat

Laâyoune : La participation de la femme à la vie politique en débat

«Quel avenir pour la participation de la femme à la vie politique, à la lumière des réformes constitutionnelles en cours au Maroc ?». Tel était le thème de la 3ème édition du colloque international sur la participation de la femme à la vie politique lancée, samedi dernier, à Laâyoune. Une manifestation marquée par la présence de représentantes de délégations venues d’Europe, du Canada et d’Afrique, ainsi que de celles de la communauté marocaine établie à l’étranger. L’objectif étant de discuter, pendant trois jours, des modalités de rehausser la représentativité des femmes dans la vie politique et de la qualification de la femme politicienne en matière de conduite des actions de développement. Selon les organisatrices de cette rencontre, celle-ci visait également la consolidation des liens de coopération entre les intéressées par la vie politique, l’amélioration des mécanismes de communication et l’échange des expériences entre ces femmes en matière de gestion de la chose locale. L’événement tendait aussi au renforcement des capacités des femmes politiciennes issues des pays précités en matière de gouvernance locale à travers un débat sur des questions ayant trait au travail collectif et aux moyens appropriés pour réaliser le développement local durable et intégré. Organisé par l’Association Perle du Sahara, cet événement a constitué une occasion pour rendre hommage aux femmes de la région qui se sont montrées très enthousiastes quant à la participation dans la gestion de la chose locale. D’après les organisatrices, cette rencontre a permis aux femmes politiciennes de connaître l’initiative marocaine d’autonomie proposée pour résoudre le conflit du Sahara marocain, ainsi que la forte participation de la femme marocaine sahraouie dans les affaires locales. Cette rencontre a aussi constitué l’occasion pour s’arrêter sur la participation réussie de la femme marocaine sahraouie dans la gestion de la chose locale. C’est le cas de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra où cinq femmes siègent au sein du conseil municipal, outre les femmes sahraouies membres du Parlement. Par ailleurs, les participantes à cette rencontre ont estimé que la femme est un partenaire essentiel dans la réalisation du développement local, régional et national. «Ce colloque vise à consolider les acquis déjà réalisés par la femme en vue d’appuyer les compétences des femmes de la région pour participer davantage dans la gestion de la chose locale au niveau de leur région», a expliqué à ALM Mkamltou Kamal, présidente de l’Association Perle du Sahara. Cette rencontre s’est déroulée sous forme de conférences autour de : «Les femmes et la transparence dans la gestion de la chose locale», «Le rôle de la femme dans la diffusion de la culture du respect des droits de l’Homme» et «Le rôle de la femme dans la consécration de la participation féminine». En marge de cette rencontre, les participantes ont visité certaines infrastructures tels que la station de dessalement et le port de Laâyoune pour s’arrêter sur le développement de cette perle saharienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *