Laâyoune : La réforme de la justice en débat

Laâyoune : La réforme de la justice en débat

La réforme de la justice et la mise à niveau des professions judiciaires ont été au centre d’une journée d’étude initiée lundi au siège de la Cour d’appel de Laâyoune. Juges, greffiers, avocats, et autres membres de la société civile ont tous pris part lundi dernier à la rencontre sur la réforme de la justice tenue au siège de la Cour d’appel de Laâyoune, et qui s’inscrit dans le cadre du dialogue national sur la réforme globale et profonde du système judiciaire.
Cette rencontre vise à associer l’ensemble des Cours d’appel au Maroc aux différents débats lancés autour de cette réforme avec l’ambition de déterminer les principaux dysfonctionnements que connaît la justice et faire des propositions de solutions pour y remédier, et ce pour arriver à une justice crédible, indépendante et équitable, et aussi une justice au service de la société et qui répond aux aspirations des citoyens marocains.
D’après eux, la justice se veut une locomotive de la croissance et de la prospérité économique et ce, à travers notamment l’encouragement de l’investissement et la protection des droits économiques de tout un chacun. Selon Lhoucine Bentouil, premier président de la Cour d’appel de Laâyoune, ce dialogue régional est lié à celui lancé au niveau national et constitue une plate-forme pour mettre en œuvre de nouveaux mécanismes pour réformer le secteur de la justice. Lors de cette rencontre, les participants ont abordé les principales causes qui ont entravé l’amélioration des prestations fournies aux justiciables, notamment la faiblesse et la non qualification des ressources humaines et l’absence de spécialisation et d’incitations financières. Ils ont également abordé les nouveautés de ce secteur qui verra l’annulation des tribunaux des collectivités et d’arrondissements qui seront remplacés par les juridictions de proximité. Les participants à cette rencontre ont prôné une approche exhaustive et globale, inspirée des Hautes directives royales et reposant sur un diagnostic profond et objectif de la situation de la justice au Maroc, dans la perspective d’opérer une réforme, en bonne et due forme, couvrant l’ensemble des composantes et des institutions du système judiciaire.
Rappelons que le cercle de compétence de la Cour d’appel de Laâyoune couvre les wilayas de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et Oued Eddahab-Lagouira, ainsi que la province de Smara. Ainsi la circonscription judiciaire de la Cour d’appel de Laâyoune englobe les tribunaux de première instance de Laâyoune, d’Oued Eddahab et de Smara, le centre du juge résident de Boujdour, outre la Cour d’appel de Laâyoune.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *