Laâyoune : la relance de l’habitat social en débat

Laâyoune : la relance de l’habitat social en débat

Devant un parterre de professionnels de l’habitat et de l’aménagement du territoire et d’élus locaux, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, Ahmed Taoufiq Hejira, a présenté le nouveau dispositif de relance de l’habitat social. En effet, ce dispositif prévoit la construction de 300.000 logements pour répondre à une demande sans cesse croissante et résorber le déficit cumulé dans le secteur. Ce nouveau dispositif, qui s’étale sur la période 2010-2020, a été présenté par le ministre aux différents intervenants dans le secteur de l’immobilier et de l’habitat de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et Oued Eddahab-Lagouira en présence de Saâd Hassar, secrétaire d’Etat à l’Intérieur. Ainsi, ces intervenants ont pu discuter avec M. Hejira du contenu de ce programme par le biais duquel les pouvoirs publics veulent promouvoir l’investissement, soutenir les ménages pour accéder à la propriété et interpeller les promoteurs immobiliers pour s’inscrire dans cette dynamique. Selon les explications données par M. Hejira, au Maroc, la demande annuelle de logement s’élève à 125.000 unités, dont 60% en logement social (environ 70.000 unités). C’est ainsi que le nouveau dispositif, mis en place conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, ambitionne notamment de résorber le déficit cumulé dans le secteur, répondre aux attentes de la population, corriger les dysfonctionnements et lutter contre l’habitat insalubre. Le ministre a mis l’accent, à cette occasion, sur les mesures clés destinées à relancer le logement social, dont le prix a été révisé à la hausse pour atteindre 250.000 DH/HT au lieu de 200.000 DH. Ces mesures consistent, entre autres, en l’encadrement et le suivi de l’acquéreur, des exonérations fiscales en faveur des promoteurs et l’amendement du cahier des charges, qui sera annexé aux conventions définissant de nouvelles prescriptions de qualité et de sécurité. La rencontre a connu la participation de l’ensemble des acteurs locaux clefs dans le processus de production de logement social, à savoir les walis et gouverneurs des régions du sud du Royaume, les élus locaux, les architectes, les administrations concernées, les établissements bancaires, les promoteurs immobiliers publics et privés, les professionnels du secteur et d’autres. Pour mieux expliquer ce plan de relance de logement social, le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace et celui de l’Intérieur ont lancé une campagne de communication autour de ce nouveau dispositif tel que défini dans la loi de Finances 2010. Cette manifestation constitue la 3ème rencontre dans le cadre d’une série de rencontres que ces deux départements ministériels vont entreprendre durant les mois de janvier et février 2010 au niveau de toutes les régions du Royaume pour assurer les conditions de mise en œuvre de ce nouveau dispositif.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *