Laâyoune : La socialisation de l’enfant à l’ordre du jour

Dans le cadre de l’exécution des recommandations du débat public sur les droits de l’Homme qui s’est tenu en octobre à Laâyoune, cette ville a abrité, vendredi dernier, le séminaire international sur la socialisation de l’enfant. Des acteurs associatifs locaux, des  départements gouvernementaux concernés, des experts nationaux et  internationaux ont pris part à ce débat. Ceux-ci ont abordé la question de l’enfance du point de vue de la socialisation et la protection selon différents axes. Il s’agit de l’enfant et l’éducation aux droits de l’Homme, du rôle de l’éducateur dans la socialisation de l’enfant et du  développement psychologique de l’enfant.
Ce séminaire entre également dans le cadre des activités du Festival international de l’enfant à Laâyoune. Celui-ci a été organisé, du 9 au 12 avril, par la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance et le Conseil consultatif des droits de l’Homme.
Intervenant lors du séminaire, Ahmed Herzenni, président du CCDH, a souligné que cette rencontre coïncide avec la célébration du 20ème anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits  de l’enfant. C’est une occasion pour mettre en exergue les réalisations faites au profit de l’enfant marocain. Selon les autres interventions, le choix de la socialisation de l’enfant comme thème de ce séminaire se justifie par l’importance de cet élément dans le développement de l’enfant.
En effet, la socialisation conditionne l’intégration harmonieuse du futur adulte à la société.
Les chercheurs, venus de France, d’Espagne, de Tunisie et du Koweït, ayant pris part à ce séminaire ont exposé une série d’études et expériences. Celles-ci ont permis de mieux faire comprendre aux différents acteurs et aux personnes concernées le processus de socialisation de l’enfant et de connaître les principales stratégies permettant aux parents et aux éducatrices d’aider l’enfant dans sa démarche de socialisation.
Selon eux, la socialisation ne repose pas sur un mécanisme spontané, mais l’enfant doit être guidé et conseillé. Aussi, la volonté de l’enfant de coopérer au processus devra être encouragée par les responsables de son éducation. De même, pour ces chercheurs, le signe distinctif d’une société épanouissante est sa capacité d’inculquer à ses membres le respect de soi et des autres ainsi que des lois, des coutumes et des valeurs qui lui sont propres. C’est pourquoi, les parents et les éducatrices jouent un grand rôle dans cet effort de socialisation. A la fin de ce séminaire, plusieurs recommandations ont été prises. On cite à cet égard la mise en place d’une série d’études sur la situation de l’enfance et ses besoins.
Par ailleurs, les organisateurs souhaitent, désormais, faire de Laâyoune une station nationale importante pour l’étude des affaires de l’enfance.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *