Laâyoune : Le CRI fait son bilan

Laâyoune : Le CRI fait son bilan

Le Centre régional d’investissement de Laâyoune vient de dévoiler le bilan de ses activités pour le compte du premier semestre 2008. Le Centre a délivré 268 certificats négatifs et a vu la création de 93 unités dont 48 personnes morales et 45 personnes physiques.
Côté investissements,16 dossiers ont été présentés lors des réunions de la commission régionale d’investissement, dont 5 présentent des montants supérieurs à 200 MDH dans le secteur des énergies. Ils concernent en particulier la production de l’énergie éolienne. Selon les responsables du CRI de Laâyoune, le montant global des investissements est de 1.232.179 MDH. Ces investissements engendreraient la création de 356 emplois.
L’économie sociale a été aussi présente parmi les activités du CRI, qui a œuvré en partenariat avec les acteurs locaux pour l’accompagnement et l’encadrement des coopératives, des associations et des jeunes porteurs de projets. Ainsi et dans le cadre de la lutte contre le chômage local, le Centre pilote le programme formation-insertion des jeunes de la région dans le secteur de la pêche artisanale. Ce programme vise à octroyer 1000 barques de pêche dans les provinces du Sud. Les bénéficiaires de ce programme profitent d’une licence de pêche et d’une subvention de l’ordre de 38.000,00 DH. Le programme a commencé dans la province de Laâyoune par le lancement d’une promotion de 85 jeunes, dont 68 ont déjà créé leurs propres entreprises. Aussi un programme entre le CRI et la société Phosboucraâ d’aide à la P.M.E. au profit des jeunes lauréats de la formation professionnelle a été conçu en associant les autorités locales. Quinze candidats ont été sélectionnés dont quatre ont achevé leurs stages et peuvent sous-traiter certains travaux de la société Phosboucraâ. Toujours dans le cadre de l’économie sociale, le CRI en partenariat avec la fondation Banque Populaire pour la création des entreprises a lancé le troisième appel aux projets. Parmi les 55 candidats présentés au Comité régional, 27 ont été sélectionnés pour suivre la formation et préparer leurs études de projet.
Et pour dynamiser le secteur de l’emploi au niveau du BTP, le CRI, en partenariat avec les autorités locales et les administrations concernées, pilote un programme d’insertion des jeunes de la région. Ce programme a pour objectif l’insertion de 600 jeunes. Selon le bilan du CRI, le Centre régional d’investissement de la région Laâyoune-Boujdour-Sakia-El Hamra continue d’appuyer et d’accompagner l’initiative privée. En effet, en plus de sa principale mission d’aide à la création d’entreprises et aux porteurs de projets d’investissement, le Centre a poursuivi sa stratégie de communication et de promotion de la région et de ses potentialités économiques, dans l’objectif d’attirer les investisseurs nationaux et internationaux. Le bilan relève aussi quelques difficultés, comme par exemple le guichet unique adressé aux investisseurs, qui souffre toujours de l’absence du représentant du tribunal au sein du Centre.
Les dossiers sont toujours traités au niveau du tribunal selon les méthodes classiques. Et pour attirer plus d’investissements, notamment depuis notre voisin espagnol, surtout dans le domaine du tourisme, le bilan recommande la présence d’un conseiller économique au niveau du consulat général du Royaume à Las Palmas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *