Laâyoune : Le Festival des courses du dromadaire dans sa 3e édition

En partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, l’Agence de développement économique et social des provinces du Sud,  les conseils élus et la Chambre de l’agriculture, l’Association Sakia El-Hamra pour la course El-Hajane organisera les 16 et 17 avril le 3ème Festival international des courses du dromadaire. Tenue sous le thème : «Des pas ancrés pour l’exploitation et la valorisation du patrimoine», cette édition démontrera la place importante du dromadaire dans la vie et la culture des habitants du Sahara et permettra de faire découvrir aux visiteurs la richesse du patrimoine culturel local. D’après un communiqué des organisateurs, cette édition est organisée suite au succès remporté lors des précédentes éditions de la course du dromadaire. Selon la même source, l’édition de cette année s’assigne pour objectif la valorisation du patrimoine culturel en sauvegardant sa pérennité, la contribution au développement touristique de la région, la professionnalisation de la course du dromadaire, la consolidation de la relation des jeunes avec leurs racines, la confirmation du rôle de la course du dromadaire dans la sauvegarde du patrimoine  marocain sahraoui, ainsi que la mise en exergue des potentialités de la région de Boujdour-Sakia El Hamra en matière d’élevage de dromadaires. Le circuit de la course sera situé dans la Commune de Dchira.  Tandis que les dromadaires qui prendront part à cette compétition se répartissent en trois catégories selon l’âge. Il s’agit du dromadaire :  Azouzal  (dromadaires adultes), de Saydah (chamelles des selles et de course), et Baaîr, jeunes chamelons ne dépassant pas 5 ans. Pour cette année, les organisateurs ont prévu des récompenses importantes. L’objectif étant la motivation des propriétaires et des éleveurs  de  dromadaires  pour qu’ils puissent donner plus d’importance à l’élevage en tant que principale activité économique dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra. Les trois cents chameliers qui participeront à la course auront chacun une prime pour les encourager à préserver l’élevage du dromadaire. Les concurrents, qui sont au nombre de 300, représentent les communes de : Boukrâa, Dchira, El-Hagounia Foum El-Oued Tah, Daoura, Akhénfir, en plus de délégations issues d’autres pays connus pour leur passion pour le dromadaire. En marge du Festival, un marché de dromadaires sera organisé pour la première fois. Il sera ouvert aux éleveurs et aux commerçants actifs dans le commerce camelin. Par ailleurs, l’enceinte du lieu du festival englobera diverses activités artistiques et récréatives. D’autres activités seront également axées autour de la place du dromadaire dans la culture, les us et coutumes des habitants du Sahara. Pour rappel, la ville de Laâyoune a abrité en 2007  durant trois jours la plus grande course de dromadaires au monde. Cette manifestation  a connu  la participation de quelque 476 méharistes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *