Laâyoune : L’ONE renforce les énergies renouvelables

Les gisements éoliens du Maroc offrent un potentiel important, totalement propre et indéfiniment renouvelable. Tel est le principal résultat de la conférence organisée, mercredi 19 mars, par l’Office national de l’électricité (ONE) à Laâyoune. Lors de cette journée, l’accent été mis sur la stratégie adoptée par l’ONE, qui s’oriente vers la diversification d’approvisionnement pour la satisfaction de la demande en énergie électrique, et la valorisation des ressources nationales, à travers la promotion de toutes formes d’énergie, et en particulier l’énergie éolienne. Ce qui amène l’ONE  à réaliser des parcs éoliens de grande puissance pour la production de l’énergie électrique.  «Cette conférence s’adresse aux soumissionnaires, et nous avons également invité les banques et les professionnels pour les mettre au courant de la politique nationale en matière d’énergies renouvelables», confie à ALM Driss Ourraoui, directeur de l’environnement de l’ONE.
Profitant de ce déplacement à Laâyoune, les experts et les ingénieurs assistant à cette conférence  se sont arrêtés sur  le développement des travaux  dans le parc éolien de Tarfaya, qui fait partie des 14 sites répertoriés dans le cadre du projet de 1000 MW, qui vise à produire l’énergie éolienne. Ce parc comprend des aérogénérateurs d’une puissance nominale unitaire supérieure ou égale à 1300KW, munis de rotors à 3 pales à axe horizontal, mâts supports des aérogénérateurs, de types tubulaires, appareil de contrôle de commande de mesure et de protection, postes BT/MT  des éoliennes, poste élévateur en 225 KV de raccordement au réseau national interconnecté, une installation métrologique, des pistes de desserte des aérogénérateurs internes au parc. Deux études seront aussi réalisées sur ce même parc,une portant sur l’impact sur l’environnement et l’autre sur l’ornithologie. Pour ce même parc, l’ONE s’engage à respecter  les recommandations issues des études, à savoir la réservation des couloirs de vol des oiseaux migrateurs et nicheurs, le choix des aérogénérateurs de hauteurs inférieures à 100 m, le respect des distances minimales requises par rapport aux habitations des villages avoisinants.
D’après les participants à cette conférence, le secteur de l’énergie offre des opportunités importantes , et déjà des fonds importants ont été injecté dans ce sens, comme le parc éolien Abdelkhalek Torrès, qui produit chaque année 200 millions KHW, de quoi animer l’équivalent d’une ville comme Tétouan. D’autres projets importants sont en cours comme celui de Tanger d’une puissance de 140 MW, ou celui de Touahar à Taza d’une puissance de 100 MW. Cette politique de valorisation des ressources éoliennes se poursuit également à travers le projet Energio, qui comprend deux volets ; assurer le transit sur le réseau national éclectrique  haute tension de toute énergie produite à partir d’énergies renouvelables des points de productions vers les points de consommation.
Racheter l’excédent produit et non consommé par les auto producteurs moyennant une rémunération intéressante. Tous ces efforts se conjuguent pour assurer la  satisfaction de la demande en électricité au moindre coût moyennant des énergies propres.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *