Laâyoune : Un montant d’investissement de l’ordre de 12 milliards DH

Laâyoune : Un montant d’investissement de l’ordre de 12 milliards DH

L’Agence urbaine de Laâyoune a tenu, lundi dernier, son cinquième conseil d’administration, durant lequel le bilan du travail de cette agence a été mis en lumière. Elle a examiné plus de 12 000 dossiers durant la période 2003-2008, avec un avis favorable qui dépasse 88%. Le montant de l’investissement approuvé par l’agence au cours des dix premiers mois de l’année 2008 a dépassé les 12 milliards de dirhams. Les projets touristiques dans la ville de Tarfaya se sont accaparés la part la plus importante durant cette période.
L’agence qui a déjà assuré la couverture totale des villes de son territoire en document d’urbanisme dont 63% sont homologués ou en cours d’homologation, compte poursuivre ses efforts dans ce sens afin de réaliser un taux de 100% de documents homologués dans des délais raisonnables. Dans le cadre de mise en œuvre de ces documents, l’établissement portera son intérêt sur la mobilisation de zones dédiées à l’accueil des différents investissements. Concernant les orientations de l’Agence urbaine de Laâyoune, elles visent primordialement à sortir du cadre de la planification urbaine classique dominée par le caractère réglementaire, pour s’impliquer davantage dans l’établissement de projets d’agglomération ou projets de ville qui définissent une stratégie de développement résultant d’une concertation avec l’ensemble des partenaires et qui ambitionnent d’ aboutir à des projets consensuels destinés à la contractualisation.
Pour les interventions à rayonnement régional, l’établissement lancera le plan d’aménagement du village de pêcheurs d’Aftissat dans la province de Boujdour et parachèvera les études relatives au plan d’aménagement communal d’Akhfennir : village de pêcheurs et halte routière très connue au Sud du Royaume.
Dans le même sens, tout le littoral de la région sera couvert par des schémas directeurs d’aménagement urbain du littoral (SDAULT). Ce sont des documents d’envergure dont l’objet est d’asseoir une vision urbanistique globale du littoral de la région, qui constitue un espace autant prometteur que sensible. Il s’agit du SDAULT de Laâyoune et de celui de Boujdour. Selon Najat Kouhlani, directrice de l’Agence urbaine de Laâyoune, cette dernière accordera une attention particulière à la mise en œuvre des orientations du schéma directeur de Laâyoune et Laâyoune Plage, qui englobe les villes de Laâyoune et d’El Marsa en plus du centre délimité de Foum El Oued. Cette action concerne en particulier, la réhabilitation du centre ancien de Laâyoune, la création de nouveaux pôles dans la ville, notamment sur les 80 ha libérés par l’éradication des campements Al-Wahda , et le parachèvement du plan d’aménagement de la bande touristique entre Foum El Oued et El Marsa.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *