Laâyoune : Un plan pour valoriser les ressources en eau

Laâyoune : Un plan pour valoriser les ressources en eau

Un plan ambitieux est actuellement lancé au niveau du bassin hydraulique pour assurer une meilleure gestion des ressources en eau.
Ce plan d’action de l’Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab pour la période 2010-2015 permettra de mettre en œuvre à l’échelle du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab la stratégie nationale du secteur de l’eau.
Ainsi, ce plan d’action vise à contribuer de manière efficace à créer le cadre adéquat d’un bon partenariat entre l’Agence du bassin, les collectivités locales et les différents partenaires à travers la dynamisation des conventions de partenariat entre le gouvernement et les régions du Royaume. Ces conventions, qui visent la rationalisation de l’utilisation de l’eau et l’implication de tous les acteurs, ont pour objectifs la protection et la valorisation des ressources en eau, la prévention et la lutte contre les risques, la dépollution, le développement de la recherche scientifique et la sensibilisation et l’éducation.
A cet égard, le plan d’action assurera à terme une planification cohérente et souple de l’utilisation de l’eau et une mobilisation optimale des ressources en eau, tenant compte des orientations de la stratégie nationale du secteur de l’eau au Maroc.
Ce plan vise également la mise en place des outils administratifs et techniques de gestion des ressources en eau et du domaine public hydraulique pour permettre la valorisation et la rentabilisation des investissements, en prenant en considération les intérêts économiques et sociaux des populations par la sauvegarde de leurs droits sur l’eau, déjà acquis et la protection et à la conservation du domaine public hydraulique. Rappelons que depuis leur retour à la mère patrie en 1976, les provinces du Sud ont connu un développement considérable dans tous les domaines, notamment en matière d’infrastructure hydraulique et ce, malgré plusieurs contraintes naturelles : absence d’eau de surface, faibles potentialités en eaux souterraines et importance du prix de leur mobilisation.
En l’absence des eaux de surface, les provinces du Sud ont bénéficié d’un important programme de recherche et de mobilisation des ressources en eau souterraine (la nappe profonde du crétacé inférieur principalement) destiné prioritairement à l’alimentation en eau potable des principales villes.
Ce programme a été relayé par la réalisation des infrastructures d’exploitation, de traitement et de distribution d’eau. Le recours au dessalement de l’eau de mer ou à la déminéralisation des eaux saumâtres s’est également imposé pour certaines villes au cours de la dernière décennie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *