Lahoucine Dehou : «Mettre un outil de travail moderne au service de l’enseignant»  

Lahoucine Dehou : «Mettre un outil de travail moderne au service de l’enseignant»  

ALM : Qu’est-ce que le Programme [email protected] ?
Lahoucine Dehou : [email protected] est un programme très ambitieux.C’est un projet qui s’étale sur 3 ans et qui consiste à mettre à la disposition des adhérents des ordinateurs portables, une connexion Internet et surtout une formation NTIC (Nouvelles techniques en informatique et communication). C’est un programme qui vient compléter le programme «Génie» lancé par le ministère de l’Education nationale.
Le programme Nafida s’articule autour de quatre axes : l’accessibilité, la connectivité, la formation et le contenu. Les adhérents vont pouvoir bénéficier d’une adresse émail personnalisée, d’une plate-forme e-learning. La médiathèque en ligne de la Fondation offrira un contenu riche et diversifié et des liens à plusieurs bibliothèques numériques internationales.

Quels sont les objectifs qui ont été atteints ?
Les statistiques dont nous disposons jusqu’à aujourd’hui montrent bien que tous les projets ont été atteints avant les dates prévues.
Les résultats sont plus qu’encourageants. Nous comptons plus de 107.000 nouveaux abonnements Internet et plus de 20.000 ordinateurs portables ont été acquis. Sur le plan régional, nous n’avons réalisé que de petits pourcentages. Il faut que tous les adhérents profitent de cette opportunité de se doter d’un ordinateur portable et d’une subvention de 2000 DH.Une connexion Internet et un PC portable à 150 DH répartis sur 36 mois est à la portée de toutes les bourses. Il est vrai que la majorité des adhérents de la région de Tadla-Azilal travaillent dans le monde rural où le réseau Internet est parfois inexistant…Mais les opérateurs télécoms sont en train de faire un travail colossal dans ce sens. La couverture en réseau desservira petit à petit toutes les régions montagneuses des provinces d’Azilal et de Beni Mellal.
Quel rôle joue ce programme dans le secteur de l’enseignement ?
Ces résultats sont le fruit d’un travail collectif entre la Fondation Mohammed VI, ses partenaires et les prestataires.Ces journées nationales [email protected] qui ont connu une grande affluence entrent dans le cadre de la politique de proximité suivie par les responsables de la Fondation.
Les prestataires sont satisfaits et ont, au même titre que nos visiteurs, apprécié cette initiative.Comme les adhérents le savent, la cellule administrative régionale de Tadla-Azilal a organisé des rencontres dans presque toutes les villes et villages de la région. Nous sommes partis voir les adhérents dans leurs lieux de travail pour leur parler de la Fondation et des ses différentes prestations. Ces journées portes ouvertes sont organisées dans cet objectif.  Le but est de permettre aux membres de la famille de l’enseignement de connaître les nouvelles gammes et services mis à leur disposition et d’ avoir toutes les informations concernant le projet [email protected] D’un coût global de 430 millions DH, ce programme vise à encourager le corps enseignant à l’adoption de moyens technologiques développés dans le but d’accéder à des méthodes modernes d’enseignement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *