Lancement à Al Hoceima d’une série de conférences sur la coopération internationale maroco-espagnole

Lancement à Al Hoceima d’une série de conférences sur la coopération internationale maroco-espagnole

« La coopération internationale maroco-espagnole et la bonne gouvernance » est le thème d’une série de conférences dont le coup d’envoi a été donné, mardi à Al Hoceima, avec la participation d’une pléiade d’universitaires et d’experts nationaux et internationaux.
Cette manifestation, dont les travaux se poursuivent jusqu’au 30 janvier courant, a pour objectif de fournir à la société civile les connaissances et les outils nécessaires à la compréhension des notions de coopération internationale, de participation à la chose locale et de gouvernance locale, comme elle vise à jeter la lumière sur la coopération maroco-espagnole à travers les expériences de la société civile.
Intervenant autour de la thématique « la citoyenneté et la participation citoyenne à la bonne gouvernance locale », le président du Conseil de la région de Taza-Al Hoceima-Taounate, M. Mohamed Boudra, a abordé le rôle de la nouvelle constitution dans la consécration de la participation de la société civile à la gestion des affaires locales et nationales notamment en ce qui concerne le droit de présenter des propositions en matière législative.
Il a également fait remarquer que les organisations non gouvernementales relevant de la région d’Al Hoceima ont connu durant les dernières années un grand essor et ont vu croitre leur rôle dans le développement local, estimant que ces acteurs doivent faire face aujourd’hui à deux entraves majeures, en l’occurrence le manque de ressources humaines qualifiées et la faible coordination entre les associations.
Pour sa part, le responsable du programme de coopération transfrontalière Espagne ûfrontières extérieures dans la mairie de Malaga, Ahmad Khalifa a passé en revue l’expérience espagnole en matière d’action associative et a mis l’accent sur l’importance de l’outil informatique dans la promotion du travail de coordination et de collaboration entre les différentes associations dans la région.
Il a également abordé les difficultés pratiques que le travail associatif peut confronter sur le terrain, notamment les problèmes liés au manque de financement et au déficit au niveau de la formation, comme il a présenté des cas d’associations dans la ville de Malaga ayant contribué de manière efficace à la gestion de la chose locale.
Cette manifestation est organisée par l’Association marocaine pour l’intégration des migrants (Malaga), en collaboration avec le Programme de coopération transfrontalière Espagne-frontières extérieures.
Elle se penche également sur des sujets tels que « les relations bilatérales entre l’Espagne et le Maroc », « la coopération directe et indirecte en matière de développement au Maroc » et « la surveillance des frontières et la régulation des flux migratoires entre le Maroc et l’Union européenne ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *