Larache : Célébration du moussem My Abdeslam Ben M’Chich

Des milliers de fidèles et visiteurs marocains et étrangers affluent depuis quelques jours sur Jbel Al Alam, dans la province de Larache à moins de 200 km au sud-est de Tanger, pour célébrer le moussem annuel de Moulay Abdeslam Ben M’Chich, Cheikh des Jbala. Ce lieu de culte et de méditation, qui abrite le sanctuaire du Cheikh des chorfa Al Alamiyine et Al Machichiyine a été pris d’assaut depuis déjà plusieurs jours par environ 200.000 visiteurs et de fidèles, dont des notables des tribus sahraouies, des descendants de chorfas machichis de Libye et de moridiynes de pays d’Afrique et d’Europe.
À cette occasion, le chambellan de SM le Roi Brahim Frej a procédé mardi 2 juillet, à la remise d’un don Royal aux chorfa Alamiyine lors d’une cérémonie religieuse tenue en présence notamment du ministre délégué chargé des affaires économiques et générales, Nizar Baraka, et du gouverneur de la province de Larache ainsi que d’autres personnalités, et au cours de laquelle l’assistance a élevé des prières implorant le Tout-Puissant de préserver SM le Roi,  Amir Al Mouminine. Le doyen des chorfa Alamiyine,  Abdelhadi Baraka, a indiqué que cette grande messe a été marquée cette année par la visite d’une délégation représentant les tribus sahraouies des Rguibates, Lâarousiyine et Ahl Maolainine, qui ont des liens de parenté avec les chorfa Alamiyine. Cette visite des tribus sahraouies est un message à forte connotation à l’adresse des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume et qui donne la preuve des liens de sang et de parenté qui lient ces tribus avec ce pôle de l’Islam, connu partout dans le monde, a-t-il soutenu.
Sidi Lâaroussi Boutankiza, un des notables de Boujdour, devait assurer pour sa part que cette visite de la délégation sahraouie traduit les liens historiques entre le nord et le sud ainsi que des liens de sang entre les chorfa Machihiyines, Alamiyines, idrissides et sahraouis. «C’est une preuve que les tribus sahraouies sont des Marocains descendants de ce saint vénéré», a-t-il indiqué.
Pour sa part, Ali Mohamed Abouchaala, membre de la délégation de la tribu Machichie de Libye, a souligné que cette visite, la 1ère du genre, constitue en soi «un retour aux origines, sachant que Moulay Abdeslam Ben M’Chich est considéré comme étant l’initiateur de plusieurs courants soufis de par le monde arabe».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *