Larbi Rmiki : «Le festival enregistre une fréquentation en constante augmentation»

Larbi Rmiki : «Le festival enregistre une fréquentation en constante augmentation»

ALM : Qu’est-ce qui différencie les Nuits de la Méditerranée d’autres festivals organisés à Tanger ?
Larbi Rmiki : Il ne faut pas parler de différence mais plutôt d’une complémentarité entre ces différents festivals. Les Nuits de la Méditerranée qui s’inscrivent dans la continuité de leurs autres éditions visent à contribuer à l’animation, la promotion et le développement socio-économique de la ville. Le public est invité, cette année, à faire un voyage magique grâce à une programmation variée et de qualité. Les différentes nuits musicales présentées dans le cadre de ce onzième festival l’amènent des Monts de l’Atlas à Royaumont, de Tombouctou à Beyrouth, en passant par l’Andalousie.

Quelles sont les activités marquantes de cette édition ?
Nous avons choisi cette année de rendre hommage à Omar Sayed qui reste une véritable légende vivante. Nous voulons ainsi mettre à l’honneur les deux grands musiciens défunts Boujemâa et Larbi Batma ainsi que les anciens et nouveaux membres du groupe mythique Nass El Ghiwane. C’est un groupe de musique courageux, militant et pionnier, qui a ouvert la voie et créé de nouvelles opportunités pour des générations de musiciens.

Quelle est la nouveauté de cette édition ?
Cette édition comporte plusieurs nouveautés et se distingue par ses nuits musicales animées par des artistes venus de divers horizons dont le grand musicien marocain Saïd Chraïbi et le Libanais Wissam Soubra. Et parmi les activités marquantes des Nuits le spectacle«Alejandrias » d’Elena Carrascal, qui fait le récit de l’épopée légendaire d’Alexandre le Grand à travers plusieurs tableaux de flamenco, de danse moderne et orientale.

Et quelle est la particularité de ce onzième festival ?
A l’instar des partis politiques et instances syndicales, nous avons, en tant que représentants de la société, mobilisés, voulu participer à la campagne référendaire en appelant à travers les brochures du festival, à voter «Oui» le projet de la nouvelle Constitution. Nous soulignons l’importance de ce projet qui permet d’élever le Maroc au niveau des pays occidentaux développés.

Est-ce que vous attendez à une forte fréquentation du festival?
Les Nuits de la Méditerranée sont imposées au fil de leurs onze éditions comme un rendez-vous incontournable inscrit dans l’agenda culturel grâce à un important programme très varié. Je pense que les gens vont là où il y a la qualité. Le festival enregistre depuis sa création une fréquentation en constante augmentation. Et nous avons la joie d’accueillir encore cette année un grand nombre de Tangérois, de Marocains résidents à l’étranger et des visiteurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *