Le CRI soutient la création d’entreprises

Au cours des neuf premiers mois de l’année 2008, le Centre régional d’investissement (CRI) de la région Souss Massa-Drâa a validé 191 projets d’investissement, marquant ainsi une nette progression de 51,6 % par rapport à la même période à l’année 2007. Ces projets ont totalisé un investissement de 7, 864 milliards  de dirhams permettant de créer 7.242 emplois.
En effet, cette croissance est intervenue suite à la validation de deux projets structurants. Il s’agit du projet  de mise en valeur de la nouvelle zone touristique d’Imi Ouaddar dans le cadre du Plan  Biladi sur une superficie de 33 ha. Le développement de cette zone nécessite un investissement de 400 millions de dirhams. Il y a aussi le projet «Agadir Sky Center» qui se présente comme une structure touristique et d’animation sous forme de centre intégré de services et de loisirs  programmé sur 64.000 m². Il y a également un projet résidentiel de taille, au cœur de la ville d’Ouarzazate, baptisé  «Bassatine». Ce projet nécessite un investissement de plus de  560 millions de dirhams et s’étale sur une superficie de 15 ha.
«En fait, 24 % de ces projets validés concernent le secteur du bâtiment et travaux publics, suivi par le tourisme, l’énergie et les mines avec 22,5% pour chaque secteur», souligne-t-on au CRI de Souss Massa-Drâa. Concernant les certificats négatifs, ce centre a accordé 2.408 certificats négatifs au cours des neuf premiers mois de cet exercice.  Les SARL viennent en première position avec 86 % des certificats, suivies par les personnes physiques avec taux de 13 %.
«L’analyse du nombre des certificats négatifs attribués par secteur d’activité démontre une prédominance des services avec 37 % des certificats, suivi du commerce et du BTP avec 21% et 20 %», indique-t-on au CRI. En effet, le CRI de Souss Massa-Drâa a instrui 1.525 demandes de création d’entreprises  avec un montant d’investissement de plus de 793 millions de dirhams, générant plus de 5.800 emplois. «Ces créations représentent 74% de personnes morales. La SARL prédomine avec 99%. 41% de ces créations sont liées à des activités de prestation de services.  Le secteur du bâtiment et des travaux publics vient en deuxième lieu avec 22% des créations», selon la même source.
Par ailleurs, l’on ne peut parler de la création d’entreprises au CRI SMD sans évoquer le système informatisé de création d’entreprise. Ce système le relie aux services des impôts, au tribunal de commerce et à la CNSS, permettant ainsi la création d’entreprises on line.
«Ce système a été apprécié par la Banque mondiale et l’USAID lors de l’enquête «Climat des affaires-Doing business» réalisée au Maroc en 2007.  Il a été considéré lors de la présentations des résultats de cette enquête à Rabat, le 30 novembre 2007 comme étant une expérience à suivre par les autres CRI», précise-t-on au CRI. Dans le volet communication, le CRI est présent dans les plus grandes manifestations comme le Salon international des fruits et légumes (SIFEL) et  Fish Morocco à Agadir, le Salon de l’agriculture de Meknès, le Salon International de la communication et des centres d’Appel au Maroc (SICCAM) à Casablanca. Il est aussi présent dans des événements à l’étranger  tels que le Salon international de Rimini en Italie, l’Année du Maroc en France ainsi que le Festival de Cannes en France.



Suivi permanent des projets


Dans le cadre de ses missions, le CRI de Souss Massa-Drâa assure un accompagnement et un suivi des grands projets d’investissement dans cette région. Il s’agit précisément de la nouvelle station touristique de Taghazout, de la nouvelle unité d’aménagement du lac El Mansour Eddahbi, du projet d’une nouvelle cimenterie, du pôle de compétitivité des industries halieutiques ainsi que du projet de la nouvelle station touristique de Tifnit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *