Le tueur de trois femmes avoue le meurtre d’une autre victime

Le tueur de trois femmes avoue le meurtre d’une autre victime

L’affaire du meurtre de trois femmes du quartier Branès vient de connaître un nouveau rebondissement. Poursuivi pour ce triple meurtre, Alaeddine B a comparu, vendredi 12 mars, devant la Cour d’appel de Tanger pour l’assassinat d’un homme retrouvé en 2002 égorgé dans le quartier Charf. Il s’agit d’un ancien gérant du restaurant où travaillait l’inculpé alors âgé de dix-huit ans.
Selon une source policière, la similitude entre cet ancien meurtre et celui commis récemment par Alaeddine B a suscité les soupçons des enquêteurs. Interrogé par ces derniers, l’inculpé a avoué facilement être l’auteur de ce crime. Alaeddine B a affirmé avoir projeté aussi pour l’assassinat de son ancien collègue. Comme c’était le cas dans son triple meurtre, le mobile de son ancien crime était également le vol. La même source policière a rapporté que Alaeddine B avait, le jour j, suivi sa victime à la sortie de son lieu de travail. Et il n’avait pas pu commettre son acte que lorsqu’il est arrivé au quartier Charf, qui était complètement désert à cette heure tardive. Il a poignardé sa victime. Et il l’a achevée en l’égorgeant. L’inculpé a, par la suite, délesté sa victime d’une somme de 1000 DH et de son portable. Selon la source policière, l’inculpé avait, à l’époque, comparu dans cette affaire comme l’un des témoins et collègue de la victime. Il n’avait pas été soupçonné de ce meurtre. Et cette affaire avait été ensuite classée pour manque de preuves. Il est à rappeler que Alaeddine B a été arrêté, le 20 février, pour le meurtre de Souadia K (55ans), sa fille Hounaida M (35 ans) ainsi que leur proche Rachida G (55 ans) dans le quartier Branès. Ce crime odieux a bouleversé les habitants de la ville de Tanger. Car les trois victimes ont été découvertes, le mardi 16 février, égorgées dans le domicile familial des deux premières victimes. Lors de son arrestation, Alaeddine B a avoué qu’il était considéré comme un proche de Souadia K et qu’il avait l’habitude de lui rendre visite. Il affirme avoir projeté pendant quelques jours pour commettre son crime. Il a ajouté qu’il s’est rendu, ce mardi, muni d’un couteau qu’il cachait sous ses habits, chez Souadia K. Rien ne l’a empêché de commettre son meurtre. Il a au début égorgé sa tante. Il a ensuite tué Hounaida M et Rachida G de la même manière que sa première victime de sang froid.Notons que les éléments de la police judiciaire ont trouvé chez Alaeddine B plus de vingt mille DH, quelques billets d’euros ainsi qu’un collier, une gourmette et des boucles d’oreille en or qu’il avait volés de la maison de Souadia

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *