Les coopératives pour la promotion de l’artisanat

Selon le délégué provincial de l’artisanat à Errachidia, Bouya Bassou, les phénomènes de standardisation et de concurrence mondialisée menacent les métiers de l’artisanat qui transmettent un précieux savoir-faire local et régional. Dans une déclaration à la presse, il a souligné la nécessité de soutenir les artisans, à travers l’appui de projets stables et générateurs de revenus dans le cadre d’associations et de coopératives.
«Les efforts de la délégation, a-t-il assuré, sont axés actuellement sur l’organisation du secteur, à travers la sensibilisation des artisans à la nécessité de se constituer en associations et coopératives en vue de fédérer les énergies et de faire de l’artisanat un secteur productif et générateur de revenus». L’organisation du secteur, qui s’inscrit dans le cadre de la vision 2015, tracée par le ministère du Tourisme , de l’Artisanat et de l’Economie sociale, est de nature à favoriser la concurrence entre les artisans, à assurer la qualité du produit et à faciliter l’écoulement du produit à grande échelle, a-t-il dit, ajoutant que la labellisation des produits développés demeure le meilleur moyen pour la promotion du produit et la sauvegarde et la protection de ce secteur à fort potentiel économique et social pour la région. «Le label des produits d’artisanat, a-t-il dit, est un outil d’avenir pour la sauvegarde de ces métiers ancestraux et la protection des efforts déployés par plus de 11.000 artisans au niveau de la province». Il  a précisé que le soutien apporté par la délégation aux artisans se traduit par un apport en amont notamment au plan de la formation et de la formation continue, et en aval au niveau de la création d’entreprises et de la commercialisation des produits du secteur de l’artisanat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *