Les opérateurs régionaux se lancent à la conquête du marché allemand

Les professionnels ayant assisté à l’atelier organisé au sein de la CCISA d’Agadir, peuvent mesurer l’importance d’une nouvelle niche qui se présente pour eux. Comprendre, séduire et se positionner sur le marché allemand nécessitera sans aucun doute, une meilleure connaissance des caractéristiques de ce marché. Au marché adéquat, le produit adéquat. En matière de tourisme, le marché est porteur mais comment peut-on aujourd’hui prendre connaissance des potentiels de cette niche notamment en matière d’agriculture et des stratégies adaptés pour le conquérir, surtout lorsqu’on prend note que c’est le plus grand pays de l’Union européenne avec une population de 82,5millions d’habitants.
Cette rencontre revet, ainsi, toute son importance dans la mesure où elle permet de construire une plate-forme de contact direct entre les opérateurs régionaux et les professionnels de la Chambre de commerce allemande pour débattre des différents potentiels de ce marché et des stratégies pour y accéder.  «Les opérateurs allemands sont très intéressés par le marché marocain pour importer et faire du direct, actuellement les produits marocains sont sur le marché allemand mais ces produits marocains sont achetés soit à travers l’Espagne ou à travers la France.
Les opérateurs allemands veulent dépasser ce stade et faire du direct en prenant contact directement avec les opérateurs du Sud, d’où la raison d’organiser ce séminaire», souligne Hamza Choufani, consul honoraire de la République fédérale d’Allemagne et membre du comité du directoire de la Chambre de commerce allemande.
Les deux secteurs piliers que sont la pêche et l’agriculture, dans la région du Sud, pourraient donc faire l’objet d’échanges commerciaux fructueux. Encore faut-il prendre conscience de l’adéquation de demandes et produits de l’un et de l’autre des deux pays. Cette rencontre viendrait donc sceller le contact entre les opérateurs maroco-allemands.
«Par ce séminaire, nous avons voulu montrer aux opérateurs marocains et associations aussi bien dans l’agriculture que dans la pêche les potentialités du marché allemand, les potentialités du marché bio qui est l’un des premiers marchés en Europe», explique M.Choufani. Notant que la part du marché bio au niveau de l’Allemagne est de 12%, deuxième position après les produits laitiers.
Le marché allemand connu par une dominance des magasins spécialisés dans l’alimentation naturelle. Nonobstant, pour conquérir ce marché, une meilleure connaissance de cette niche est obligatoire pour établir une stratégie de positionnement adéquate.
Une stratégie prenant en considération l’étude de la structure de la distribution en Allemagne, analyse de la concurrence mais également la définition des avantages concurrentiels du produit marocain. Notant que les exportations du Maroc restent très faibles, 0,45 milliard d’euros soit 0,07%. La volonté du développement d’un meilleur échange économique semble se mettre en marche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *