Les projets de L’INDH à l’ordre du jour

La ville de Fès a abrité mardi 10 avril une conférence régionale organisée par le ministère de l’Intérieur sous le thème «La philosophie et les valeurs de l’Initiative nationale pour le Développement humain» qui a réuni quelque 300 personnes venues des régions de Meknès Tafilalet, El Gharb Chrarda Beni H’ssen et Fès –Boulemane.
Les participants à cette rencontre ont notamment mis l’accent sur des thèmes relatifs à l’approche du genre, au développement local et à la bonne gouvernance. Ils ont rappelé que l’INDH est une initiative qui a mis en valeur des ressources humaines capables d’adopter de nouvelles approches et élaboré des programmes à caractère global et continu qui visent la complémentarité entre les dimensions politiques, sociales et économiques. Ils ont souligné l’importance de l’approche participative et la mise en oeuvre de projets intégrés. Ils ont également mis l’accent sur l’importance de la formation et de l’encadrement au profit des cadres administratifs et associatifs concernés par la mise en œuvre des projets inscrits dans le cadre de cette initiative.
Les participants ont plaidé, dans le même contexte, pour une implication des médias dans la sensibilisation à l’importance de l’INDH et la simplification des procédures administratives et financières, soulignant l’importance d’accorder un intérêt particulier aux projets d’infrastructures. Ils ont, en outre, préconisé la mise en place de nouveaux mécanismes visant la dynamisation de la participation effective du citoyen, à la prise en compte des spécificités régionales dans la conception des projets et à garantir le suivi et l’accompagnement des projets programmés.
Selon un communiqué de la coordination de l’INDH, en plus de 250 millions de DH destinés à la réalisation du programme prioritaire de 2005, le budget attribué à cette initiative entre 2006 et 2010 , a atteint 10 milliards de dirhams dont notamment six milliards comme budget général de l’Etat et deux milliards des collectivités locales.
Pour la région de Fès, une enveloppe budgétaire de l’ordre de 11,5 millions de dirhams a été allouée par l’INDH pour le financement des projets programmés dans le cadre du plan d’action 2005. Ces projets viseront des activités à fort impact sur les populations, notamment l’insertion socio-économique des couches sociales les plus défavorisées, l’amélioration du cadre de vie du citoyen et l’accessibilité aux services sociaux de base.
L’INDH, rappelle-t-on, vise la réduction de la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale, à travers des actions de  soutien aux activités génératrices de revenus, du développement des capacités, de l’amélioration des conditions d’accès aux services et infrastructures de base (éducation, santé, culte, route, eau et assainissement, protection de l’environnement etc), et de soutien aux personnes en grande vulnérabilité.
Cette heureuse initiative permet d’instaurer une dynamique en faveur du développement humain, cohérente avec les objectifs du millénaire , ayant pour valeurs  le respect de la dignité de l’Homme, la protection et la promotion des droits de la femme et de l’enfant, l’ancrage de la confiance des citoyens en l’avenir,  et l’implication et l’intégration de tous les citoyens dans le circuit économique. Elle s’appuie sur une démarche déconcentrée qui respecte les principes de la participation, de la planification stratégique, du partenariat et convergence des actions, et de la bonne gouvernance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *