Les transporteurs du nord en conclave

Cette assemblée générale, tenue le 30 mars dernier, a examiné le rapport moral comportant les activités de l’année 2006, le rapport financier et a reconduit à sa tête Ahmed Aberchane, réélu à la majorité pour un second mandat. Le patron de l’AMTRI-Nord doit former une nouvelle équipe comprenant treize personnes.
Les participants à ces assises ont, en outre, évoqué plusieurs questions relatives notamment aux relations du secteur routier international avec les administrations (port, délégations régionales, Office des Changes). Ils ont insisté, dans leurs interventions, sur les problèmes que rencontre le secteur, notamment le « scannage à outrance » qui provoque généralement des retards, et le fléau de l’émigration clandestine. Ils ont affirmé que les clandestins constituent un problème pour les transporteurs et le point noir est le grand parcours Agadir-Tanger.
Le routier international ne peut pas s’arrêter sans courir le risque qu’un clandestin monte dans son camion. Les routiers ne peuvent pas se reposer non plus et ce au détriment de leur santé et de la sécurité routière. Les clients non plus ne sont pas contents car leur marchandise est abîmée par le séjour, parfois prolongé, des clandestins dans la semi-remorque… «Nous revendiquons des aires de repos sécurisées, sous le contrôle permanent des services de la police, de la douane et de la gendarmerie pour que les chauffeurs puissent se reposer tranquillement. Cela devrait s’inscrire en fait dans le cadre des campagnes nationales de lutte contre les accidents de la route», a indiqué le secrétaire général de l’AMTRI- Nord, Jamal Hadi, dans une déclaration à ALM.
Les professionnels, qui prenaient part à cette assemblée générale, ont également concentré le débat sur les modifications des statuts de l’AMTRI- Nord dont le bureau comprend désormais treize membres, contre neuf précédemment. Ces modifications stipulent également que le président de l’association n’a droit qu’à deux mandats.
«Ahmed Aberchane a été réélu pour un deuxième mandat car il a constamment œuvré pour la restructuration et la  promotion du secteur. Cette réélection lui permettra d’achever son programme d’action qui est approuvé par les membres de l’association», a déclaré à ALM le président de la Fédération du transport, affiliée à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Abdelilah Hifdi. Il a souligné que les modifications des statuts «ont pour objectifs  la démocratisation et le rajeunissement des membres du bureau de l’association». En marge de cette assemblée, les membres de l’AMTRI- Nord ont rencontré le représentant du ministère de l’Equipement et du Transport, Hassan Alami, et le délégué du même département à Tanger, Larbi Bassou. Cette rencontre a été consacrée à l’examen de plusieurs problèmes que rencontrent le secteur du transport routier en général et le transport routier international en particulier. Il s’agit tout particulièrement des visas pour les conducteurs et des nouvelles dispositions du code de la route.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *