L’INDH alloue 600.000 DH à la formation et au renforcement des capacités des acteurs locaux dans la province de Khouribga

L’INDH alloue 600.000 DH à la formation et au renforcement des capacités des acteurs locaux dans la province de Khouribga

Le fonds de soutien à l’initiative nationale pour le développement humain (INDH) a alloué un budget de l’ordre de 600.000 DH au titre de l’année 2012-2013 dédié à la formation et au renforcement des capacités des acteurs locaux dans la province de Khouribga.
Ces modules de formation, qui commencent le 31 octobre courant au siège de la municipalité, ciblent 135 bénéficiaires parmi les associations et les coopératives porteuses de projets INDH, les membres des organes de gouvernance dépendant des comités régionaux et locaux pour le développement humain, les équipes d’animation de communes et quartiers ciblés ainsi que les divisions de l’Action sociale, du budget, des marchés et des équipements.
Ces instances seront représentées par quelque 250 membres, et ce dans le cadre des programmes horizontal et de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain dans les communes de Oued Zem et Bejaad, et du programme de lutte contre la pauvreté en milieux urbains des communes de Ouled Aissa et M’fassis.
Ce projet de formation sera supervisé par l’université Hassan I à Settat qui établira un programme s’étalant sur 70 jours s’articulant autour des axes liés aux thèmes tels que « principes, fondements et programmes de l’INDH », « approche participative et approche du genre », « diagnostic territorial participatif », « management participatif des projets sociaux ».
Les sessions de cette formation prévoient également d’autres thèmes, dont « la gestion administrative et financière des associations », « la création et gestion des coopératives », « les techniques d’animation de réunion », « les activités génératrices des revenus: business plan et techniques de commercialisation » et « le suivi et évaluation des projets ».
Une évolution des actions du projet sera effectuée selon quatre indicateurs d’efficience, portant sur les conditions de la mise en application du projet, son impact positif, sa capacité à garantir la continuité et sa conformité aux objectifs de l’INDH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *