L’infrastructure du Souss-Massa-Drâa se renforce

L’infrastructure du Souss-Massa-Drâa se renforce

De nouveaux projets d’équipement de la région en infrastructures routières sont au programme pour la région du Souss-Massa-Drâa. Le ministre de l’équipement et du transport, Aziz Rabbah, a procédé, lors de sa visite dans la région, à l’inauguration et le lancement de plusieurs chantiers portant sur la modernisation et l’adaptation des infrastructures à l’évolution de la circulation. Ces projets devraient permettre à la population rurale un meilleur accès au réseau routier. L’un des projets en question porte sur la reconstruction de l’ouvrage d’art sur l’oued Taguenza au PK 18 de la route nationale. Ledit projet permettra de supprimer le point de coupure sur un axe stratégique de la route nationale 8 reliant Agadir à Marrakech. Le coût global du projet est de l’ordre de 12,5 millions de dirhams. Notons que le financement est assuré par le ministère de l’équipement et du transport alors que la durée des travaux est de 12 mois. Dans le même cadre, le ministre a procédé au lancement des travaux de renforcement de la voie express Agadir-Taroudant entre Ait Melloul et l’aéroport Al Massira sur 7 km. Ce projet rentre dans le cadre de la maintenance du réseau routier des voies express. Ceci étant, ce projet tend à améliorer le niveau de service et à sauvegarder cette section tout en homogénéisant l’itinéraire. Il est à noter que les travaux nécessiteront une enveloppe budgétaire de 23 millions de dirhams, mobilisée par le ministère.
La province de Taroudant, qui a eu la part du lion des projets programmés, a également eu droit au lancement des travaux de reconstruction d’un ouvrage d’art sur l’oued Zegmouzen sur la RN 10. Ce projet permettra de supprimer un point de coupure sur un axe stratégique de la route nationale 10 tout en améliorant le niveau des services et de sécurité routière. Le ministre a également pris note du projet de dédoublement sur 98 km de la RN 1 entre la Bourse des primeurs et le pont sur l’oued Massa sur 32,2 km. Il vise à offrir une configuration au paysage routier régional assurant une bonne connectivité intra-régionale et favorisant l’essor dynamique de la région. Les travaux de ce projet consisteront en un revêtement en bêton bitumineux d’une superficie de 400.000 m2 et en un aménagement des traversées de 5 centres et 14 carrefours. Il est à signaler que le coût global du projet s’élève à 127 millions de dirhams et est financé à hauteur de 70% du ministère alors que le conseil régional du SMD apporte une contribution de 30%. De ce fait, les travaux ayant une durée de 30 mois sont achevés à 70%.
Ceci étant, la province de Tiznit a également profité de ces projets. Un deuxième programme des routes rurales est en cours pour cette province. Ce programme destiné aux routes rurales comprend la réalisation de 125 km de routes rurales. L’enveloppe budgétaire accordée à ce projet est de l’ordre de 115 millions de dirhams. Par ailleurs, ce programme donnera un taux d’accessibilité de 86% et le désenclavement de 14.500 habitants ruraux. Signalons qu’à ce jour 121 km ont été réalisés. La dernière opération, objet de lancement des travaux, concerne la construction de la route provinciale N°1007 reliant le barrage Youssef Ben Tachfine à Ait Milk sur 4 km. Le coût global de ce projet s’élève à 2,3 millions de dirhams. L’objectif étant de favoriser les conditions d’accès de la population de la commune rurale de Resmouka.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *