Marrakech : Accueil chaleureux pour La Caravane de l’Histoire

Marrakech : Accueil chaleureux pour La Caravane de l’Histoire

Durant trois jours, «La Caravane de l’Histoire » avait atteins sa dixième étape à la cité ocre, sous la direction de l’Association pour le 1200é anniversaire de la fondation de la ville de Fès». La cérémonie officielle de d’ouverture de cet événement d’envergure était marquée par la présence de Sâad Kettani, haut commissaire de l’association et de Ahmed Al Hamidi, secrétaire général de la wilaya de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz.
Après une escale dans la ville de Beni  Mellal, «La Caravane de l’Histoire» permettait à la population marrakchis de revivre l’Histoire de leur région, afin de revaloriser le capital monumental de cette ville impériale qui unifie la mémoire de la population marocaine. Par ailleurs, l’espace «Ma région» au sein de la tente baptisée «Musée de l’Histoire» abritant «La Caravane de l’Histoire» était constituée de panneaux explicatifs de chaque monument de la cité ocre. Ainsi, des textes illustratifs étaient accompagnés notamment de photos de la gastronomie locale marrakchie, des régions aux alentours de Marrakech, et de l’aspect moderne que la ville en prend pour objectif, sans pour autant nuire à son patrimoine. Pareillement, au sein de l’espace «Mon pays», une exposition photographique et documentaire était destinée à la population locale, et aux touristes, afin de revivre la richesse culturelle du Maroc ainsi que son évolution à travers les douze siècles. En revanche, une salle de projection était installée, où la diffusion de documentaires, de concerts et de contes était permise au public, ainsi qu’une projection supplémentaire destinée aux enfants. Par conséquent, dans le stand «Amjad Al Abtal», un espace était entièrement dédié au sport marocain, ainsi qu’une diffusion audiovisuelle portant sur les plus grands moments sportifs du Royaume. Toutefois, dans le «Carrefour des arts», les organisateurs de «La Caravane de l’Histoire» ont opté pour des animations et ateliers pour enfants. Egalement, trois concerts étaient donnés et animés sur la scène de «Bab J’did».
Marrakech, ville impériale fondée au XIème siècle, illustre à elle seule l’Histoire du pays, elle lui a d’ailleurs prêté son nom. La cité ocre connaissait plusieurs dynasties qui y succédèrent. De fait, le brassage culturel était tout naturel depuis l’époque des Phéniciens jusqu’aux dynasties Almohades et Almoravides. Des artisans, architectes, peintres et sculpteurs édifièrent de somptueux palais, qui demeurent des monuments majestueux.
«Perle du Sud», «Ville ocre» les métaphores fleurissent pour désigner cette ville si envoûtante. Quant aux portes de la médina, elles propulsent une atmosphère magique, symbole ancestral du géni marocain. Par ailleurs, l’ancienne Médina de Marrakech est entièrement entourée sur 19 kilomètres de remparts percés de 18 portes, nommés ainsi par les «Bab» qui adoptent souvent la forme traditionnelle et religieuse du «Mihrab».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *