Marrakech : améliorer les conditions du corps enseignant

Marrakech : améliorer les conditions du corps enseignant

L’organisation de «la solidarité universitaire marocaine» constitue un outil indispensable pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des membres du corps enseignant, leur incitation et leur implication dans les efforts de développement que connaît le Royaume, a souligné, samedi à Marrakech, le président de cette instance, Mohamed Sektaoui. S’exprimant à l’ouverture des travaux du 11ème congrès national de cette organisation (30 janvier au 1er février) placé sous le signe «Action solidaire pour édifier l’école du respect et de la dignité», M. Sektaoui a ajouté que cette organisation est appelée à relever les défis d’ordre économique et social afin d’être en mesure d’assurer la pérennité de ses activités. Après avoir rappelé que cette organisation compte plus de 100.000 adhérents parmi les enseignants et enseignantes, M. Sektaoui a fait état du rôle et des missions de cette instance, qui concernent l’assistance judiciaire et sociale, la sensibilisation et la formation. De son côté, le représentant du ministère de l’Education nationale, Abdelali Mâalmi a indiqué que l’école demeure au cœur des développements rapides imposés par les défis actuels, soulignant la nécessité de tous les intervenants de doubler d’efforts en vue de répondre aux besoins pressants, de développer les compétences des générations à venir et de requalification des cadres pédagogiques. Il a en outre souligné l’importance de la communication et de la solidarité de tous les acteurs, se disant favorable à la promotion des valeurs de citoyenneté en vue de donner une nouvelle dynamique au secteur de l’enseignement en tant que vecteur de développement socio-économique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *