Marrakech : Clôture en apothéose du FNAP

Marrakech : Clôture en apothéose du FNAP

La 44ème édition du Festival national des arts populaires (FNAP) s’est clôturée samedi à la cité impériale en présence du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Boussaïd, de Khalid Naciri, ministre de la Communication, de Kamal Bensouda, président de la Fondation des festivals de Marrakech (FFM), de Hamid Bentahar, président du Conseil régional du tourisme (CRT), ainsi que de plusieurs personnalités.
Durant cette édition, la cité ocre a vécu aux rythmes de musiques et danses traditionnelles.
Au sein du palais Badii, le spectacle de clôture a été marqué par l’adoption des dernières techniques en sons et lumières et surtout un rapprochement entre acteurs et spectateurs. La mise en scène du festival a été repensée avec la participation exceptionnelle de Haddarates Rahoum Bekkali de Chefchaouen ayant ouvert la soirée de clôture.
Plus de 300 mille spectateurs ont assisté aux différentes scènes, y compris celle du palais Badii. Les scènes publiques de quartiers ont vibré aux rythmes des groupes de la chanson populaire, notamment les célèbres Fnaïre, N’Hass, et Azoul Vibration. L’objectif étant de cibler le jeune public par le biais de la chanson populaire dans toutes ses formes. La 44ème édition du FNAP a réuni plus de 700 artistes constituant entre autres, des troupes folkloriques en provenance de toutes les régions du Royaume. L’art populaire marocain est diversifié. Il marque tous les événements de la vie sociale. Ce festival constitue une aubaine pour les habitants des montagnes, du nord et du sud, pour s’adonner avec extrême ferveur aux chants en utilisant des instruments simples. Ainsi, sous les feux des projecteurs au sein du monument du palais Badii, autant les femmes que les hommes se sont laissés emporter par la singularité du rythme typiquement marocain et du jeu des gestes collectifs.
Par ailleurs, depuis le lancement de la première édition du FNAP sous le règne de Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, cette manifestation a bénéficié d’un soutien particulier et constant des pouvoirs publics et de la sollicitude de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II, dont le souci permanent était de préserver l’authenticité de nos arts populaires.
Placé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le FNAP demeure la seule manifestation d’envergure ayant la mission de pérenniser le patrimoine musical marocain. Guerriers, danseurs, conteurs, juges. Ce sont les différents personnages constituant des plateaux en costumes anciens. Ils ont une voix hors du commun. Chaque troupe a une particularité propre à la région d’où elle provient. Chaque membre de la troupe est un acteur incontournable sur scène et promet la complicité perfectionnée de tout un assortiment artistique issu d’un temps ancien.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *