Marrakech : L’Anapec veut renforcer ses ressources humaines

Marrakech : L’Anapec veut renforcer ses ressources humaines

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) a tenu sa 4ème convention annuelle des cadres sous le thème «Notre force = notre capital humain», samedi 29 novembre à la cité ocre. Cette manifestation s’est tenue en présence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, Mounir Chraïbi, wali de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, ainsi que Hafid Kamal, directeur général de l’Anapec. Cette 4ème convention annuelle de l’Anapec s’inscrit cette année avec l’arrivée de l’achèvement du contrat progrès 2006-2008, mis en œuvre entre le gouvernement et l’Anapec, ainsi que le lancement d’un nouveau plan de développement qui visera la période 2009-2012. La 4ème convention annuelle de l’Anapec a été marquée par l’organisation de trois tables rondes, portant sur «Le Bilan de l’Anapec de 2006 à 2008», «La vision de l’Anapec vers l’année 2012», et «Le capital des ressources humaines, et la force de l’Anapec».
Par ailleurs, M. Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, a souligné que : «Le programme gouvernemental insiste sur la réalisation d’un plus haut niveau du développement humain ainsi que l’augmentation du niveau de vie actuel. Pour cela, nous devons renforcer nos efforts afin de créer un certain dynamisme, ainsi qu’un partenariat étroit entre toutes les institutions publiques. Ce partenariat doit être rétabli à travers une parfaite collaboration et s’appuiera sur la bonne gestion de nos ressources humaines».
Et d’ajouter que : «L’inscription de tous les tiers, au sein de notre politique de lutte contre le chômage, résoudra sans doute les différentes problématiques que connaît l’emploi indépendant dans notre pays. Notre plan de développement à l’horizon de l’année 2012 sera en mesure de répondre à ces problématiques». Toutefois, le bilan des réalisations de l’ Anapec 2006-2008, se caractérise par l’élaboration d’une politique active qui a visé la promotion de l’emploi, et basée sur des mesures primordiales, notamment, le plan «Idmaj» pour la promotion de l’emploi salarié, le plan «Taehil» et le plan «Moukawalati», mis en œuvre afin d’encourager la création des petites et moyennes entreprises (PME). Le nombre des agences de l’Anapec a considérablement augmenté passant de 24 en 2005 à 74 agences en 2008.
Dans le cadre du programme Idmaj, 113. 307 insertions ont été réalisées à la fin du mois d’octobre 2008. Il est prévu d’atteindre d’ici fin décembre le chiffre de 120.000. Quant au programme Moukawalati, 1000 PME ont été créées après quinze mois de la mise en œuvre du programme. Certes, la vision de l’Anapec à l’horizon de 2012 se veut être stratégique pour pouvoir répondre efficacement aux exigences du marché de l’emploi dans le Royaume. L’Anapec dépend désormais sur un réseau d’agences modernes et de proximité, afin d’accompagner et les employeurs et les chercheurs d’emploi. En outre, le plan de développement 2008-2012 permettra à l’Anapec de jouer un rôle majeur au sein de la dynamique économique et social du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *