Marrakech : L’emploi au coeur du dialogue euro-méditerranéen

Marrakech : L’emploi au coeur du dialogue euro-méditerranéen

Lors de la première conférence ministérielle euro – méditerranéenne sur l’emploi et le travail, qui s’est tenue les 9 et 10 novembre à Marrakech, une déclaration finale a été adoptée. Cette rencontre a été marquée par la présence de Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Vladimir Spidla, commissaire européen chargé de l’emploi, des affaires sociales et de l’égalité des chances, Aicha Abdel Hady, ministre égyptienne du Travail et de l’Immigration et Xavier Bertrand, ministre français de l’Emploi, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité. Le premier objectif visé par la tenue de cette conférence est de proposer un cadre proprement régional de réflexion et d’analyse. Cet objectif est défini en vue d’identifier et de promouvoir tant la création d’emploi, la modernisation des marchés de travail, la formation professionnelle et de garantir un travail décent selon l’approche du Bureau international du travail (BIT). Il convient certes de rappeler que cette première conférence à laquelle ont participé plus de 40 pays s’inscrit dans le cadre du processus de Barcelone, Union pour la Méditerranée. Ainsi, un mécanisme de suivi des politiques et des initiatives adoptées par les pays membres de l’Union pour la Méditerranée sera mis en place.
Du côté du Royaume, la politique gouvernementale actuelle manifeste une réelle volonté à œuvrer pour atteindre un développement économique et social parfaitement équilibré. Pour accueillir cette première conférence sur l’emploi, au sein du contexte de l’Union pour la Méditerranée.
Par conséquent, les ministres de l’Emploi des pays participant à cette conférence ont appuyé la nécessité d’adopter un dialogue social. Tout en engageant un parcours réunissant la rive Nord avec la rive Sud de la Méditerranée. Par la même occasion, le ministre français de l’Emploi, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité a déclaré à ALM : «Cet événement est historique, c’est une grande première. Depuis le début de l’Euro-Med, il n’y avait jamais eu de réunion des ministres de l’Emploi. J’ai certes témoigné d’une volonté très forte de dire que l’Union pour la Méditerranée a une ambition sociale. Ce qui est le plus important, c’est de bien voir que les défis sont communs des deux rives de la Méditerranée, on peut également arriver à des réponses ensembles. Le progrès économique et le progrès social sont les deux éléments à conquérir dans tous les pays de la Méditerranée». Pour sa part, M. Rhmani a souligné le contexte économique actuel et a appelé au maintien du progrès social.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *