Marrakech : Les hôteliers adoptent le paiement électronique

Marrakech : Les hôteliers adoptent le paiement électronique

Vendredi 5 décembre, une réunion a été tenue à Marrakech rassemblant les professionnels du tourisme avec le consultant international auprès du Centre du commerce international à Genève, Martin Labbé, directeur général auprès du Centre monétique interbancaire (CMI), Ismail Bellali et Daniel Ebneter, chercheurs en matière du marketing électronique dans le secteur touristique au sein de l’Institut d’informatique de gestion à la Haute Ecole spécialisée à Bâle en Suisse. Cette rencontre professionnelle était placée sous l’égide de la Fédération nationale du tourisme (FNT). 
Par ailleurs, ce rendez-vous avait pour objectif de présenter aux hôteliers qui traitent en majorité avec des clients étrangers tous les avantages du commerce électronique, ainsi que les éléments techniques leur permettant de s’engager sur la voie de l’e-commerce. A cette occasion, M. Ebneter, chercheur dans le domaine du commerce électronique au sein du secteur touristique, a déclaré à ALM que «le marché marocain est un marché émergent en matière de l’E-commerce, pas très mur parce qu’on a constaté durant les douze derniers mois, 8000 transactions de paiement par carte bancaire au Maroc, pour 20 sites marchands, ce qui est très peu. Je pense qu’il existe de réelles initiatives aussi portée par le CMI et Maroc Télécommerce qui est le seul prestataire de services au Maroc. Egalement, un développement considérable en matière de l’e-commerce commence à se sentir parce que tout simplement, c’est un domaine trop important pour le secteur hôtelier marocain et malheureusement ignoré». Par ailleurs, les professionnels du tourisme ont bénéficié lors de cette rencontre d’une présentation détaillée du processus du commerce électronique dans l’hôtellerie. Cette présentation a toutefois porté sur l’accès aux GDS (Global Distribution System), utilisant un système de réservation centrale (CRS) et dont plusieurs fournisseurs de technologie et de service se sont engagés dans ce domaine. Le portefeuille de ceux – ci peut notamment comporter des éléments tels que les outils permettant de gérer les données pertinentes à un établissement hôtelier se présentant sous forme d’informations générales, photos, prix et disponibilité. Et ce outre les moteurs de réservation en ligne. Il est certes à rappeler que ces fournisseurs centralisent leurs intérêts sur la réservation et non sur le paiement électronique.
Mohamed Saïd Tahiri, directeur général de la FNT, a quant à lui, affirmé à ALM que  «cette initiative s’inscrit sous l’égide de la FNT afin de généraliser l’e-commerce en matière de tourisme ainsi que l’e-paiement. Nous sommes engagés à mettre en œuvre ce système relatif aux nouvelles technologies au service du tourisme national. Nous avons déjà commencé depuis le début de cette année à initier l’e-commerce chez les hôteliers en partenariat avec le Centre international du commerce, qu’est une institution financière basée à Genève. Nous avons également procédé à une sensibilisation auprès des opérateurs touristiques sur l’intérêt de la toile, afin d’adopter un outil performant de promotion qu’est justement l’e-commerce et le paiement en ligne». «Le 9 janvier prochain à Tanger, nous organiserons une conférence sur le commerce électronique pour justement aborder toutes les problématiques existantes. Nous avons constaté aujourd’hui que les opérateurs ici présents ont un souci de compétitivité et un autre du coût d’accès au marché international de l’e-commerce. Nous allons répondre à ces problématiques via des moyens techniques et opérationnels qui sauront adaptables pour le marché national», conclut M. Tahiri.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *