Marrakech : Ouverture du riad-hôtel «Naoura Barrière»

En présence de Mohamed Boussaïd, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, de Mounir Chraïbi, wali de la région de Marrakech Tensift-Al Haouz et de plusieurs personnalités, la première entité hôtelière à caractère prestigieux «Naoura Barrière» a été récemment ouverte dans la cité ocre.
A cette occasion, le ministre a déclaré à ALM : «Je suis fier de participer à l’inauguration de cette belle unité et cela à plusieurs sens. Le premier c’est que le Maroc continue à attirer des investissements et avancer dans le développement de son secteur dans le cadre de cette conjoncture internationale défavorable. Le deuxième constat c’est que la catégorie de cette unité renforce le positionnement haut de gamme que nous avons choisi pour notre pays et en particulier pour Marrakech, afin d’attirer une clientèle qui a été probablement moins sensible à cette crise».
Et d’ajouter : «Le troisième élément c’est que cette ouverture est majeure pour Marrakech et tout le long de cette année, la ville connaîtra des ouvertures d’unités hôtelières de ce genre, un fait qui contribuera au développement du tourisme dans cette très belle ville».
Hôtel et riads, Naoura Barrière est le premier établissement du Groupe Lucien Barrière dont le promoteur est la société «Riad Resort Developpement, Groupe Barrière». Le coût de cette entité est estimé à plus d’un milliard de dirhams. Sa superficie est évaluée à 2,19 hectares. Le projet génère 240 emplois stables et comprend 85 chambres ainsi que 30 riads en cours de finition. 
Naoura Barrière abrite aussi deux restaurants, dont le célèbre «Fouquet’s» et un restaurant marocain baptisé «Le Wardiya», un piano-bar et une salle polyvalente de 1000 mètres. Par ailleurs, le Naoura Barrière incarne une parfaite symbiose entre le riad traditionnel et les tendances modernes en adoptant des constructions assez basses avec, au milieu, une piscine magnifique. Dominique Desseigne souligne : «Nous avons enfin pu sortir ce projet qui nous tenait à cœur. L’exécution du projet était longue et pas du tout facile. Nous étions aidés par les autorités marocaines et je pense que Naoura Barrière aura un grand succès», en dehors de l’UE.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *