Marrakech préserve son patrimoine

Marrakech préserve son patrimoine

Universitaires, architectes, chercheurs et représentants de la wilaya et du conseil de la ville de Marrakech, qui ont participé à la journée d’étude sur la préservation du patrimoine historique et culturel de Marrakech qui s’est déroulée le vendredi 22 février dans la cité ocre, ont passé en revue les différentes actions qui doivent être menées pour préserver du vandalisme et de la spéculation les trésors de cette ville fondée en 1071 et classée patrimoine universel de l’humanité.
Les participants ont insisté sur la nécessité d’organiser une vaste campagne de sensibilisation pour attirer l’attention sur les dangers qui menacent ce patrimoine. Ils ont également mis l’accent sur le rythme accéléré de l’expansion que connaît cette ville, dû essentiellement à la croissance démographique, mais aussi à l’installation dans la ville d’étrangers attirés par les charmes de cette cité. Cette expansion a incité les responsables à concevoir une politique globale et intégrée afin de mener à bien toute planification urbaine et urbanistique. Les participants ont retenu le principe de création d’une commission régionale de protection du patrimoine architectural de la métropole du sud. Cette commission aura, entre autres, pour mission de proposer les mesures adéquates pour sauver les richesses de la ville. La procédure de protection doit, selon eux, obéir à des règles visant à inscrire tout acte d’aménagement, de transformation et de restauration dans le strict respect de ce patrimoine. L’objectif visé est de mettre en valeur le plus grand nombre des sites historiques de la cité aux sept saints en vue de les intégrer dans une véritable stratégie de développement durable. Tout en exprimant leur soutien à la modernisation et à l’organisation qu’impose le développement économique, ils ont plaidé pour l’élaboration de plans urbanistiques qui tiennent compte des spécificités de la ville. Marrakech, ont-ils fait remarquer, a accumulé tout au long de ses neuf siècles d’existence un patrimoine riche et varié qui mérite d’être revalorisé pour en faire un vecteur de développement socio-économique.
Première destination touristique du Royaume, Marrakech recèle un legs historique comportant une combinaison de valeurs naturelles, culturelles et urbanistiques d’une valeur inestimable.
La richesse de la cité ocre n’a pas laissé insensibles les instances internationales concernées par la sauvegarde du patrimoine. Marrakech a été classée par l’UNESCO patrimoine de l’humanité en 1985 avant de faire l’objet en 2001 d’un deuxième classement avec la place  de Jamâa El Fna reconnue comme patrimoine oral de l’humanité. Avec ses 600 ha, sa médina est la plus ancienne du Maghreb et les jardins de la Ménara et de l’Agdal  datent du XIIème siècle, cette cité est ainsi devenue la seule ville d’Afrique du Nord doublement classée. Un grand nombre de spécialistes nationaux et internationaux se sont également intéressés à cette ville à travers des recherches et des ouvrages qui tentent de cerner les multiples facettes de son histoire et de son patrimoine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *