Marrakech : Quatre femmes intègrent la brigade touristique

Selon une source bien informée ayant requis l’anonymat, quatre lauréates de l’Institut royal de police à Kenitra viennent de rejoindre les éléments de la brigade touristique de Marrakech. Deux d’entre elles travailleront à l’administration et les deux autres éléments agiront sur le terrain. Ainsi, la brigade touristique de Marrakech compte une centaine d’éléments traquant tous genres de délits en veillant à la sécurité des touristes. Désormais, la femme marocaine a confirmé sa capacité d’assumer des responsabilités relatives à la sûreté nationale. Depuis 1975, la femme marocaine a intégré le corps de la Sûreté nationale en tant que secouriste et assistante. En 2001, les femmes avaient l’occasion d’accéder à l’ensemble des concours de recrutement mis en place par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), après amendement du statut de la Sûreté nationale. Actuellement, les femmes policiers en civil ou en uniforme sont présentes dans différents services. Qu’elles soient inspecteurs de la police judiciaire, expertes dans les services de la police scientifique, commissaires-chefs d’arrondissement ou membres des brigades motards, ces femmes ont choisi de conquérir un métier demeuré longtemps une affaire d’hommes. L’effectif féminin au Royaume compte 14 commissaires, 53 officiers, 277 inspecteurs de police principaux et 776 gardiens de la paix.
Par ailleurs, la carrière de la femme marocaine policier connaît une évolution considérable et une avancée remarquable par rapport aux autres pays arabes musulmans. Passant par une étape où elle a été chargée de fonctions souvent basiques, tel que l’accueil ou les services d’information, la femme marocaine intègre, pour la première fois au Royaume, la brigade touristique à Marrakech.
Il convient cependant de rappeler que la femme policier ne cesse de parfaire son intervention aux services de spécialisation, notamment l’audition des femmes victimes de la violence, la protection des mineurs en situation précaire, l’assistance et l’animation sociales ainsi que la protection rapprochée. Par conséquent, la brigade touristique de Marrakech a réussi à réduire le taux de criminalité touristique à 95% depuis son installation. Cette brigade a assaini l’environnement du secteur de tourisme par sa lutte constante contre les faux guides touristiques, la prostitution, l’homosexualité ou le trafic de drogues.
Pour ces quatre femmes, la tâche est lourde, elles seront appuyées par leurs supérieurs afin de les orienter sur le fonctionnement de la brigade, leurs champs d’actions et leurs statuts légaux. Pour les responsables de la brigade touristique de Marrakech, les quatre femmes policiers pourront très bien réussir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *