Marrakech : Rencontre sur la carence en iode et ses dangers

Initiée par les autorités provinciales en partenariat avec l’association d’enrichissement du sel alimentaire en iode de la province d’Al Haouz, une rencontre sur « la carence en iode et ses dangers sur la croissance physique et mentale de l’individu » a été l’occasion pour l’assistance de suivre un exposé détaillé concernant le programme national de lutte contre les troubles dus à la carence en iode.
Ce programme s’assigne pour mission principale de lutter contre toutes les maladies dues à la carence en iode, notamment chez les nourrissons et les mères et ce, à travers l’encouragement de la consommation quotidienne de sel iodé.
Un intérêt particulier est accordé également aux populations des zones montagneuses reculées où plus de 70% des personnes souffrent du Goitre, (une hypertrophie de la glande thyroïde) surtout dans les régions du Rif, du Moyen Atlas et du Grand Atlas selon des études faites par le ministère de la Santé.
Concernant la région de Marrakech- Tensift- Al Haouz, près 45% de la population locale consomment du sel iodé, alors que ce taux demeure inférieur à 20% dans la province d’Al Haouz, notamment dans les communes rurales «Azgour», «Tighadouine» et «Ouirgane».
À ce propos, les différents intervenants ont passé en revue une série d’impacts de ce fléau notamment sur l’économie sociale locale et sur le revenu des ménages, notant que la carence en iode demeure l’une des causes majeures de la déperdition scolaire. Ils ont estimé indispensable, dans ce sens, de multiplier les rencontres et de mener, de façon permanente, des campagnes de sensibilisation et d’information, notamment dans les écoles et chez les femmes pour les inciter à la consommation de cette matière vitale pour la santé et le bien-être de l’individu, sans pour autant omettre le rôle que peuvent jouer les associations en raison de leur proximité des populations.
Fruit d’une étroite collaboration entre les autorités locales et plusieurs acteurs associatifs de la région, l’association d’enrichissement du sel alimentaire en iode de la province d’Al Haouz a pour but d’assurer un meilleur encadrement des professionnels et de sensibiliser les populations locales quant aux dangers de la carence en iode.
Cette nouvelle structure, qui a vu le jour en août dernier, joue également le rôle d’intermédiaire entre les producteurs, l’administration et les bailleurs de fonds (ONG).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *