Meknès : Haro sur les sacs en plastique

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’environnement, l’Inspection régionale de l’aménagement du territoire, de l’eau et de l’environnement de la région Meknès-Tafilalet a organisé, les 7 et 8 juin, des campagnes de collecte et d’élimination des sacs en plastique sous le thème «Changements climatiques : la fonte des glaces».
Ces activités, initiées en collaboration avec la direction régionale des eaux et forêts, la régie autonome de l’eau et de l’électricité, la cimenterie Lafarge de Meknès, l’association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (section Meknès) et l’association Ouislane pour la protection et le développement de l’environnement, rentrent dans le cadre des efforts de sensibilisation sur les dégâts causés à l’environnement par les sacs en plastique.
Interrogé sur la question du choix du thème, Hassan El Mansouri, inspecteur régional de l’aménagement du territoire, de l’eau et de l’environnement, a expliqué à ALM que la question des changements climatiques concerne de près la région Meknès-Tafilalet. Une réalité à laquelle devrait être préparée cette région considérée comme le château d’eau du Maroc et connue par sa biodiversité. Il a expliqué que l’objectif à travers l’organisation de ces campagnes de collecte des sacs en plastique à travers plusieurs villes, notamment là où sont implantées des unités de production du ciment, «est la sensibilisation de la communauté à l’éducation environnementale dans le but de promouvoir la conservation du patrimoine naturel de la région».
Ahmed Qdaf, chef du service des eaux et forêts à Meknès-El Hajeb, a expliqué de son côté que ces campagnes de sensibilisation sur la protection de l’environnement visent dans un premier temps la transmission à la nouvelle génération d’un minimum d’éducation environnementale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *