Meknès : La gouvernance en débat

Meknès : La gouvernance en débat

Les travaux d’un séminaire national sur la «Gouvernance locale et la gestion durable des ressources naturelles en zones montagneuses» se sont ouverts, mardi, à Meknès, à l’initiative du Haut Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. Cette rencontre de deux jours a constitué l’occasion pour les collectivités locales, les ONG, les bailleurs de fonds et experts concernés par le monde rural d’échanger les points de vue sur les différentes questions relatives aux ressources naturelles en zones montagneuses.
Les participants à ce séminaire, dont des représentants du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, débattront de l’importance du partenariat et de l’approche participative entre les différents acteurs, et du rôle de la gouvernance que l’Etat tente d’élaborer avec l’appui de plusieurs partenaires internationaux.
A l’ouverture de cette rencontre, le wali de la région de Meknès-Tafilalet, gouverneur de la préfecture de Meknès, Mohamed Faouzi, a relevé la valeur stratégique de la forêt et sa contribution au développement socio-économique des populations rurales. Pour sa part, le directeur du développement forestier au Haut Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Ben Hamou Bouzmouri, a précisé que cette rencontre visait à sensibiliser les différents partenaires et acteurs concernés par la problématique de la dégradation des ressources naturelles en zones montagneuses. Ces zones, qui abritent le tiers de la population du Maroc, connaissent une détérioration préoccupante de leurs ressources sous le double effet des conditions naturelles difficiles et du poids démographique croissant, qui fait que ces ressources sont surexploitées, a-t-il souligné.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *