Meknès : La pédagogie de l’intégration à l’ordre du jour

La secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire, Latifa Labida, a présidé, lundi, une réunion consacrée à la formation continue sur la première étape expérimentale du programme sur la pédagogie de l’intégration. Cette expérience pilote, lancée au niveau des académies régionales de l’éducation de Meknès-Tafilalet et de Chaouia-Ouardigha pour l’année scolaire 2008-2009, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan national d’urgence pour la réforme du système d’éducation et de formation (2009-2012). Ce programme, lancé avec le soutien de l’UNESCO, vise à définir les mesures et mécanismes nécessaires ainsi que les difficultés qui entravent l’application de la pédagogie de l’intégration dans le but d’élaborer un plan pratique pour la mise en œuvre, la généralisation et la consécration de cette pédagogie dans le système d’éducation. Le programme de la pédagogie de l’intégration a concerné cinq établissements primaires de la délégation régionale de Meknès et quatre autres de la délégation d’El Hajeb, selon le bilan de cette première phase dressé lors de cette réunion, à laquelle ont pris part le directeur de l’Académie régionale pour l’éducation et de la formation (AREF) de Meknès-Tafilalet, Mohamed Aderdour et les délégués du ministère du tutelle dans les provinces de la région. Sur toute la région, un total de 363 acteurs éducatifs (directeurs, inspecteurs, cadres d’orientation, enseignants des établissements primaires et enseignants des centres de formation) ont bénéficié de sessions de formation.
La formation des formateurs a touché, quant à elle, un total de 55 bénéficiaires, dont 32 inspecteurs et 23 enseignants des centres de formation. Elle a également bénéficié à 9.434 enseignants du cycle primaire, sur un total de 10.300 programmés pour cette première phase. Auparavant, Mme Labida, accompagnée du directeur de l’AREF de Meknès Tafilalet, a effectué une visite dans deux établissements du cycle primaire dans la ville de Ain Taoujdat et dans la commune rurale Ikdar (province El Hajeb), où elle a suivi des explications sur l’avancement de l’application du programme de la pédagogie d’intégration dans ces deux établissements.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *