Mise à niveau de Khénifra : Un programme ambitieux qui touche la majorité des secteurs

Mise à niveau de Khénifra : Un programme ambitieux qui touche la majorité des secteurs

La province de Khénifra connaît une dynamique de développement sans précédent à la faveur de son plan de mise à niveau, qui en est à sa troisième année. Ce programme ambitieux, qui prévoit la requalification urbaine des villes de Khénifra et Mrirt et la mise à niveau des centres ruraux de la province, vise le renforcement des équipements communaux et des prestations publiques à travers l’amélioration du logement, la généralisation de l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement liquide, la protection contre les inondations, le renforcement de la qualité des services de santé et d’accès aux soins et la mise à niveau des infrastructures socio-sportives. Quelque 220 millions de dirhams (MDH) ont été ainsi consacrés au financement de 21 projets dans la ville de Khénifra, 40 MDH à la requalification urbaine de Mrirt (5 projets) alors qu’une enveloppe de l’ordre de 65 MDH a été allouée à la mise à niveau de 15 centres ruraux dans la province, selon un exposé détaillé sur les projets achevés, en cours de réalisation ou prévus par ce programme, présenté à l’occasion de la session ordinaire du conseil provincial pour le mois de janvier. Pour ce qui est de la requalification urbaine de la ville de Khénifra, le programme a touché les différents secteurs allant de l’aménagement des principales avenues (46 MDH), du renforcement de la rocade entre le boulevard Zerktouni et l’avenue El Massira (9 MDH), de l’aménagement et la création des voiries de proximité (13,5 MDH), de la restructuration des quartiers sous-équipés (50 MDH) au renforcement de l’éclairage public au niveau de la ville (12 MDH). Un intérêt particulier a été également accordé aux espaces verts (8 MDH) à travers la création et l’aménagement, en particulier, des jardins des FAR, «Essalam» et «Ecchalal» ainsi que la plantation des arbres d’alignement le long des différentes artères de la ville. Toujours dans le cadre des espaces verts, 12 MDH ont été, en outre, consacrés à l’aménagement de la principale place publique de la ville, à savoir «La place Zayane», dont les travaux prévoient que cet espace reflète les spécificités, le patrimoine et la culture locale des différentes tribus zayanes. Les équipements communaux et socio-sportifs ne sont pas en reste dans ce programme. Ainsi, un nouvel abattoir (8 MDH) et une nouvelle gare routière (12,7 MDH) sont en cours de réalisation, outre l’opération de transfert du marché de gros (6 MDH). Pour ce qui est des infrastructures socio-sportives, le programme a prévu la réalisation d’un centre pour femmes (1 MDH), une maison de jeunes (2 MDH) et la création de cinq terrains de proximité dans différents quartiers de la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *