Mohamed Said Zniber : «Nos rapports avec le bureau national sont excellents»

Mohamed Said Zniber : «Nos rapports avec le bureau national sont excellents»


ALM : Est-ce que la tenue de votre assemblée générale et l’élection du nouveau bureau régional, après plusieurs reports faute de candidatures valables, mettront fin au conflit entre l’Amith- ZN et les responsables au niveau du siège de l’Association ?
Mohamed Said Zniber : J’estime qu’il ne peut pas y avoir de conflits entre des industriels. En ce qui concerne l’Amith, il y a eu un petit malentendu entre les représentants du bureau régional et ceux au niveau du siège. Ce petit malentendu a été résolu, nos rapports avec le bureau national sont excellents depuis mon élection à la tête de l’antenne nord. D’ailleurs, les travaux de cette assemblée se sont déroulés dans de bonnes conditions et en présence notamment de Mustapha Sajid et Mohamed Tazi respectivement président et directeur général de l’Amith ainsi que les représentants de toutes les institutions partenaires de l’Amith- ZN.

Pouvez-vous nous présenter votre plan d’action ?
Notre programme de travail- dont j’ai évoqué les grandes lignes lors la dernière assemblée générale élective- est axé en particulier autour de la formation, le marketing et le commercial, le développement de nos relations avec les administrations partenaires tels que la Douane, les Impôts et la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), sans oublier le volet de communication, auquel nous envisageons consacrer beaucoup plus d’importance. Le programme englobe aussi des actions diverses telles que la construction d’un nouveau siège de l’Amith- ZN et la résolution de la problématique du transport du personnel, qui est un des problèmes majeurs dont souffre le secteur.

Comment se porte le secteur du textile- habillement dans la région de Tanger- Tétouan ?
En général, l’industrie du textile et la confection- qui emploie plus de main-d’œuvre par rapport aux autres secteurs industriels- a connu une crise pendant la période 2008- 2009. Nous avons ressenti, depuis le début de 2010, une légère reprise dans la région Nord. Il n’empêche pas que des unités souffrent encore de la crise. Les usines tournent, mais elles n’ont pas de visions à moyen terme.

Quel est l’apport de l’Amith pour aider les professionnels dans ce genre de situations ?
Dans ce genre de cas, je dirais que l’Etat doit intervenir et proroger le plan de soutien pour venir en aide aux professionnels. Comme il a fait à travers le remboursement de la cotisation patronale de la CNSS.

Avez-vous des projets pour la relance du secteur du textile-habillement ?
Nous allons d’abord procéder à la réalisation des projets, déjà entamés par l’ancien bureau, dont le développement de notre réseau relationnel avec les institutions et les administrations publiques. La prospection d’un nouveau marché est l’une de nos priorités.

Qu’en est-il du projet Nassij Med ?
Le projet est à l’étude au niveau de la wilaya. Il consiste en la réalisation d’un parc industriel de textile- habillement à Tanger Med. Le projet englobe, entre autres, des showrooms, un centre de formation ainsi que le siège de l’Amith- ZN.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *