Multiples actions pour célébrer la Journée mondiale du don de sang

Multiples actions pour célébrer la Journée mondiale du don de sang

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du don de sang qui aura lieu le 14 juin, l’Association des donneurs de sang de l’Oriental, en partenariat avec le Centre national de transfusion sanguine, vient de lancer tout un programme de promotion de la culture du don de sang sous forme d’ateliers spécialisés, de séances plénières et de campagnes de don de sang. La campagne de collecte, qui a commencé le dimanche 6 et qui se poursuit jusqu’au dimanche 13 juin, ciblera essentiellement les quartiers périphériques avec comme priorité la vulgarisation de la culture du don de sang. De leurs côtés, les participants à la deuxième rencontre internationale du don de sang sous le thème «Rôle de la société civile dans le soutien des centres de transfusion» ont échangé les expériences respectives des pays participants et qui sont la Libye, la France, la Tunisie et l’Arabie Saoudite. Une ouverture sur l’international qui s’explique par le fait que «le don du sang est une préoccupation mondiale. Tout le monde se plaint de l’insuffisance des donneurs de sang. Constat qui a poussé les organismes actifs dans ce domaine à conjuguer leurs efforts pour optimiser les stratégies prônées dans ce domaine», a déclaré Mohammed Benajiba, directeur du Centre national de transfusion sanguine. Quant aux différents intervenants lors de l’atelier tenu dimanche sur l’apport de la société civile dans la consolidation de la culture du don de sang, ils ont insisté sur l’importance de la mise en place d’une stratégie efficiente de promotion de la culture du don de sang, le renforcement des moyens d’information, l’actualisation du cadre juridique régissant la transfusion sanguine au Maroc et l’introduction de la culture du don de sang dans les programmes scolaires. Par ailleurs, le Centre national de transfusion sanguine ambitionne de passer de 0,5% de donneurs recensés actuellement à un minimum de 2% d’ici 2011. «On ne peut répondre à toutes les attentes si on n’a pas suffisamment de sacs de sang pour satisfaire les besoins des malades», a précisé le docteur Benajiba. Concernant les statistiques, elles sont éloquentes pour l’Oriental qui est passé de 4.082 donneurs en 1996 à 13.440 en 2008. De ce fait, il est la première région marocaine et maghrébine qui connaît le plus grand nombre de donneurs depuis 2004 avec 0,97% de donneurs dont 50% de femmes. «En 1996, 78% de donneurs étaient des donneurs contraints. Actuellement on est à 100% de bénévoles avec un total de donneurs réguliers qui dépasse les 55%. Les autres sont surtout ceux qu’on arrive à sensibiliser lors de nos multiples campagnes, notamment dans les établissements scolaires», a déclaré Dr Ahmed Tahnouni, responsable de l’assurance qualité au Centre de transfusion sanguine et membre du bureau de l’Association des donneurs de sang d’Oujda depuis 1996.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *