Nador : La Marchica aux sept cités

Nador : La Marchica aux sept cités

Nador et sa région sont à l’heure de leur décollage socio-économique. Le tourisme assurera la tâche de locomotive de développement avec la plate-forme portuaire de Betoya et la zone industrielle de Salouane. Ce grand projet touristique nécessitera 45,949 MMDH d’investissement, répartis en 28,364 MMDH pour l’investissement direct, 17,786 MMDH pour l’investissement total induit du projet, 8,624 MMDH pour l’infrastructure, 13,637 MMDH pour les hébergements résidentiels, 3,349 MMDH pour l’hébergement hôtelier et 3,124 MMDH réservés aux équipements et services. Les travaux de terrassement nécessaires à la voirie et à l’implantation des différents réseaux (eau potable, électricité, téléphone….) sont en cours de réalisation. De leurs côtés, les constructions des bâtiments suivront afin que les premiers fleurons de ce méga projet: Atalayoune et la cité des deux mers accueilleront leurs premiers touristes à partir de 2014. À préciser aussi que l’aménagement de la lagune de Marchica vient à point nommé pour ponctuer l’ensemble des programmes de développement et projets structurants que connaît la province de Nador. Un projet vitrine d’une région en mesure de changer la donne et de faire du Nord-Est une destination prisée et convoitée. S’inspirant de la symbolique des sept merveilles du monde, le projet touristique de la Marchica s’articule autour de sept réalisations d’envergure : la cité d’Atalayoun, la cité des deux mers, la nouvelle ville de Nador, la baie des Flamants, la Marchica sport, les Vergers de Marchica et le Village des pêcheurs. Des réalisations qui seront créées dans un ensemble d’espaces dédiés à la pratique du golf, aux sports nautiques et équestres, aux zones d’hôtellerie, zones résidentielles et les ports de pêche et de plaisance. «Chacun des projets donnera lieu à la création de filiales distinctes, qui accueilleront la participation de capitaux privés et étatiques», explique la note de présentation de la société MarchicaMed. En chiffres, le projet est détaillé comme suit. Le nombre de lits atteindra les 101.200 lits en 2025 date butoir pour l’achèvement des travaux. Un mégaprojet aux retombées considérables : 15.000 emplois pour la construction et 65.000 emplois pour le fonctionnement. Les travaux concerneront dans leur première phase Atalayoune et la cité des deux mers. Les premières maisons seront livrées à partir de 2014 et concerneront quelques 14.000 lits. la cité d’Atalayoune sera constituée de 650 villas (4225 lits), 2230 appartements (8900 lits), 370 chambres d’hôtels avec une capacité litière de 740 lits. De son côté, la cité des deux mers comprendra 3252 lits répartis en 1920 pour les villas, 772 pour les appartements et 560 pour les chambres d’hôtels.
Ce projet assurera un développement durable et parfaitement intégré dans son contexte euro-méditerranéen. Mais vu sa diversité et la durée de sa réalisation (15 ans : de 2009 à 2025), il se fera de manière séquentielle, en commençant par la presqu’île d’Atalayoun et la cité des deux mers dont les premiers coups de pioche ont été déjà donnés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *