Nador : Les travaux d’aménagement de la Marchica vont bon train

Nador : Les travaux d’aménagement de la Marchica vont bon train

Une nouvelle vision de développement économique du Grand Nador vient d’être lancée avec le mégaprojet touristique de la Marchica. Un projet d’envergure qui ambitionne de valoriser les potentiels variés de la région par la création de richesses et la multiplication des offres d’emploi et des opportunités de carrière. Un tel souci de développement ne peut omettre la dimension écologique, la promotion d’un urbanisme innovant intégré et écologique, la multiplication des espaces de détente ainsi que l’amélioration du cadre de vie de la population locale. C’est ce à quoi aspire l’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica. De fait, les travaux qui sont lancés sur la partie nord de la lagune (130 ha) prévoient la reconversion du cordon littoral en une réserve naturelle protégée. Cela passe par la sauvegarde et la préservation de la biodiversité ainsi que la mise en valeur des richesses côtières de la région orientale et du Rif. C’est ce qui ressort du point de presse donné jeudi à Atalayoune par Saïd Zarrou, directeur général de l’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica et président du directoire de la société Marchica Med. Le programme de relance touristique du site de la Marchica est assuré à 100% par des sociétés marocaines. «Du premier coup de pioche jusqu’à la livraison des deux premiers hôtels programmés et qui seront à la hauteur des directives royales et des aspirations de la population, tout sera réalisé par des compétences nationales qui n’ont rien à envier aux meilleurs sur le plan international», a précisé M. Zarrou. Tout en soulignant que «rien ne sera délivré gratuitement aux entreprises étrangères comme ce fut le cas pour d’autres programmes touristiques dont nous essuyons les revers négatifs». Dans ce sens, des protocoles relatifs à un partenariat entre l’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica et l’Office national des chemins de fer ainsi qu’Atlas Hospitality et Atalayoun Golf Resort ont été paraphés pour le développement d’un ensemble hôtelier et résidentiel touristique de premier choix. Notons dans le même sens que les travaux d’aménagement du mégaprojet de Marchica vont bon train et que la première phase d’aménagement du site a permis la création de 1.000 emplois directs. Un projet d’envergure qui place le citoyen au cœur du processus de développement économique, social et environnemental. Le parc ornithologique créé à cet effet (70 ha) a nécessité une enveloppe budgétaire de 70 MDH. Il est aménagé pour drainer quelque 150.000 visiteurs par an à partir de 2014. Un site qui fera des alentours de la Marchica le plus grand parc aux oiseaux dans la région du sud de la Méditerranée. Par ailleurs, les travaux de dépollution des berges de la lagune (75 MDH) avancent de manière soutenue. C’est le cas aussi pour les travaux lancés au niveau du site d’Atalayoune qui sera érigé en pôle attractif de premier choix, il sera édifié sur une superficie couverte globale de 35 ha et comprendra une variété d’unités hôtelières, résidentielles et commerciales, ainsi que tous les équipements nécessaires (services, équipements golfiques, marinas et espaces d’animation). L’achèvement des travaux est prévu pour décembre 2015.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *