Opération de promotion du programme Moukawalati

Dans le cadre de sa tournée régionale pour la promotion du programme Moukawalati, Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, a récemment présidé une journée de réflexion à Marrakech. Celle-ci a été marquée par la présence de Mounir Chraïbi, wali de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, Hafid Kamal, directeur général de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), des élus et du directeur de la Chambre de commerce, de l’industrie et des services de Marrakech, ainsi que la directrice du Centre régional d’investissement de la ville.
Toutefois, le programme Moukawalati a connu un recul dû à la non-conformité du programme avec les attentes réelles des jeunes diplômés et les variations du marché de l’entrepreneuriat. A cet effet, le ministre a mis l’accent sur les principaux changements relatifs au programme. En outre, l’harmonisation des efforts de tous les acteurs régionaux via des campagnes de sensibilisation et la création du comité technique régional constituent, selon le ministre, des éléments fondamentaux pour concrétiser les objectifs du programme Moukawalati.
Pour sa part, Hafid Kamal, directeur général de l’ANAPEC, a dressé le bilan du programme Moukawalati après deux ans de sa création. Environ 7000 porteurs de projets ont bénéficié d’une formation portant sur l’entrepreneuriat, 4000 d’entre eux ont déposé leurs projets auprès des banques et 1400 projets ont été financés créant ainsi plus de 4800 postes d’emploi à travers le Royaume. Par conséquent, M. Kamal a étalé les défaillances du programme se traduisant notamment par les problèmes rencontrés par les jeunes promoteurs en accomplissant les procédures administratives. Sur la base de ce constat, l’Agence a mis en place un plan d’action visant à améliorer le rendement du programme Moukawalati. Ce plan d’action est basé, entre autres, sur la formation des futurs promoteurs par 112 moniteurs déjà formés à cet effet, ainsi que la sensibilisation des agences bancaires régionales quant à l’intérêt du programme Moukawalati.
Il convient, cependant, de rappeler qu’au niveau de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, 91 projets parmi 478 déposés ont été financés par les banques dans le cadre du programme Moukawalati. Le nombre de guichets dédiés au programme a augmenté de 5 à 8 guichets entre 2007 et 2008.
Néanmoins, le programme Moukawalati tient toujours ses engagements par un accompagnement avant et après la création du projet, un appui à l’élaboration du business plan et un suivi constant post – création. Le dispositif de financement demeure avantageux via une garantie de l’Etat à raison de 85 % ainsi qu’une avance à l’installation allant jusqu’à 10% du coût d’investissement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *