Oriental : bilan oléicole satisfaisant

Oriental : bilan oléicole satisfaisant

Le bilan oléicole pour l’année 2009-2010 au niveau des sept provinces de l’Oriental a connu une hausse de 8 par rapport à l’année précédente. C’est ce qui ressort du dernier bilan réalisé par la direction régionale de l’agriculture (DRA). Deux facteurs ont été déterminants: les conditions climatiques favorables de la campagne agricole et les efforts consentis en matière d’encadrement. Au fait, la production de l’olive a atteint 87.000 T. Ce qui représente une hausse de 8,8 % par rapport à une année moyenne. Elle est variée, selon les régions et les apports d’eau, de 0.6 T/Ha à plus de 3 T/Ha, alors que le rendement en huile ne cesse de progresser vu la qualité de l’olive au niveau de l’Oriental. «La forte demande en huile traduit l’accroissement du secteur de trituration. Ainsi plus de 60% de la production sont destinés à ce secteur qui est assuré par plus de 600 unités de trituration, dont une vingtaine d’unités modernes. Le taux d’extraction moyen a oscillé entre 16 à 18% pour les unités traditionnelles et entre 18 à 20% pour les unités modernes», a relevé Abderrahmane Naili, directeur régional de l’agriculture et directeur de l’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya (ORMVAM). Il est à rappeler que le secteur oléicole joue un rôle socio-économique important, avec une valeur brute annuelle moyenne de près de 42 MDH (15% de la valeur brute de la production végétale au niveau de l’Oriental). Il procure aussi 3 millions de journées de travail.
L’importance socio-économique de ce secteur a encouragé la DRA/Oriental à élaborer un plan de développement du secteur dans le cadre du Plan Maroc Vert. Un plan qui a pour but de porter la superficie actuelle du verger oléicole de 65.684 Ha à plus de 123.500 hectares et la production annuelle de 80.000 tonnes à près de 202.000 tonnes à l’horizon de 2020. Un plan ambitieux qui s’articule autour de trois axes prioritaires, précise le même bilan. Il s’agit en premier lieu de l’extension des superficies plantées en olivier sur une superficie près de 58.000 Ha, dans toute la région de l’Oriental. Pour la seule année 2010, plusieurs projets sont en cours de réalisation sur une superficie de 8600 Ha avec un investissement de plus de 118 MDH. Par ailleurs, la direction régionale de l’agriculture de l’Oriental a procédé à la distribution de 580.000 plants d’olivier durant la campagne agricole en cours (2010-2011). Aussi, la modernisation des outils de transformation et d’amélioration de la qualité de l’huile d’olive à travers la création de 53 nouvelles unités de trituration répondant aux normes internationales. Consciente de l’importance de l’encadrement et la formation des agriculteurs et des organisations professionnelles, la DRAO organise, en dernier lieu, au cours de la campagne actuelle plusieurs journées de formation sur les bonnes pratiques agricoles, d’hygiène et de fabrication de l’huile d’olive. «Ces efforts ont été couronnés d’une part par la constitution d’un Groupement d’intérêt économique, formé à partir de quelques associations et coopératives opérant dans le secteur Oléicole et d’autre part, par la production, pour la première fois au niveau régional d’une huile d’olive Vierge Extra répondant aux normes internationales les plus strictes», a expliqué Hassan Bouzidi du service de communication à l’ORMVAM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *