Ouarzazate : La participation politique des femmes avoisine les 12%

«Le renforcement de la participation des femmes dans la gestion des conseils communaux», a constitué, dimanche 7 juin, à Ouarzazate, le thème d’une journée de sensibilisation en faveur des candidates et électrices. Organisée par l’Association des échos pour la solidarité et le développement (AESD), cette rencontre a été une occasion pour les participants de souligner l’importance des réformes apportées à la fois au code électoral et à la Charte communale. «De notre côté, nous entendons jouer notre rôle en tant que société civile, pour permettre aux femmes d’être au fait de tout ce qui est relatif à ces échéances, et de les inciter à participer fortement, dans la mesure où cela impactera leur situation dans l’avenir», a indiqué Ahmed Choukri, président de l’AESD.
Pour Khadija Rebbah, coordinatrice du «Mouvement pour le tiers des sièges pour les femmes, vers la parité», la dynamique de cette position citoyenne entraîne une avancée considérable du taux de candidature des femmes qui est de l’ordre de 15,7%, avec un peu plus de 20 mille candidates, ce qui se traduira par plus de 3344 élues, soit plus de 12%.
La commune, a-t-elle dit, ne doit plus constituer uniquement une unité administrative, mais également une unité de développement, à la faveur des plans de développement stratégiques, élaborés sur la base des diagnostics participatifs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *