Ouarzazate : Les produits du terroir se développent

Ouarzazate : Les produits du terroir se développent

La Chambre de commerce, d’industrie et de services de Ouarzazate a abrité, vendredi 15 février, une journée d’étude sur le  développement et la valorisation des produits du terroir dans la région de Souss-Massa-Drâa. A savoir les figues de barbarie, les dattes, l’argan, le safran, la rose et le miel. Outre des représentants des autorités locales, des dizaines de représentants d’associations ont été au rendez-vous de cet atelier de sensibilisation et d’information.
Dans son allocution d’ouverture, Abdallah Hinti, directeur de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Ouarzazate, a mis le point sur l’importance de cette journée notamment en ce qui concerne la création d’un centre d’activités de pointe dans le domaine de l’agrotechnologie au sein de la région.
Initiée par l’association AgroTech Souss-Massa-Drâa, cette journée a pour but l’incitation à l’élaboration de projets en vue de développer et  de valoriser  les produits du terroir notamment dans la région de Souss-Massa-Drâa  et ce,  à travers l’implantation des entreprises spécialisé ainsi la promotion des  recherches publiques et privées en matière des produits du terroir dans des projets d’innovation dans la production, la transformation, la valorisation et la commercialisation. «Cette initiative a pour objectif l’incitation à la création des projets apportant de nouvelles activités, d’accroître les revenus  des populations et de combattre les discriminations et la pauvreté aux niveaux local et régional et de créer l’emploi, présenter des résultats concrets contribuant au développement des filières des produits du terroir et maintenir la valeur ajoutée dans la région de Souss-Massa-Drâa», indique le docteur Ibrahim Hafidi, président de l’association Agro Tech Souss-Massa-Drâa. Aussi, des explications sur des projets de développement et valorisation des produits du terroir Souss-Massa-Drâa ont été présentées à travers deux ateliers animés respectivement par Aicha Khadir, coordinatrice du programme développement des produits du terroir et Khadija Ibnou El Kadi, chargé de mission à la région Souss-Massa-Drâa.
Il s’agit de projets visant à promouvoir l’organisation et la solidarité économique avec les villages et leurs populations à travers toutes formes possibles de partenariat, de coopération et d’association ainsi que des projets structurants permettant de regrouper les différents intervenants de la filière dans une structure fédératrice pour une meilleure organisation et intégration de la filière qui permettra une meilleure répartition des richesses et des marges générées. «C’est une occasion propice en faveur de notre association en vue de contribuer dans cette charte de développement, l’offre d’appels est intéressante surtout si l’on peut bénéficier d’une subvention attribuée par la région de Souss-Massa-Drâa», déclare à ALM Malika Bourhim, représentante de l’Association de la femme rurale pour le développement à Kelâat M’Gouna.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *