Ouarzazate : tenue de la 8ème session du conseil administratif de l’AREF

Ouarzazate : tenue de la 8ème session du conseil administratif de l’AREF

C’est dans des circonstances assez particulières que se sont déroulés les travaux de la septième session du conseil administratif de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Souss-Massa-Drâa. Les grèves qui secouent le secteur au niveau régional se sont poursuivies parallèlement à cette rencontre malgré la bonne volonté de la secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire qui a pris part à cette session. Les différentes initiatives entreprises pour ouvrir le dialogue se sont heurtées au refus des cinq syndicats grévistes (SDT, UMT, CDT, FDT, UGMT). Une donne qui vient rappeler la gravité de la situation et le manque d’organisation interne qui secoue les syndicats. Notons que les cinq syndicats ont refusé de se réunir autour de la même table à cause des différends nés entre les syndicats en grève et à cause des problèmes nés entre les représentants syndicaux au niveau régional et local. La situation est alarmante. D’autant plus que ces différences font aujourd’hui que le secteur vive au rythme de grèves successives. Notons que les revendications des grévistes s’articulent, entre autres, autour du recrutement direct, des mutations abusives, des formations continues ainsi que les indemnisations surdimensionnées des responsables. L’ouverture d’un dialogue entre les différentes parties concernées est de mise pour sauver l’année scolaire des élèves qui sont plus concernés. Au cours de cette session de l’AREF, trois partenariats ont été signés entre l’Académie régionale, le conseil municipal et provincial de Ouarzazate et l’association locale «Chourouk». Au programme de cette session, la validation du plan budgétaire de l’année 2010 ainsi qu’une présentation des différentes réalisations de l’année 2009. Cette session a permis aux responsables du secteur de débattre des différents problèmes relatifs au secteur et à la région. Cependant, la prise de conscience de l’importance du maillon principal de l’enseignement primaire semble reconnue à sa juste valeur. A cet égard, un appel a été lancé par Mme Laabida pour mettre en place une plate-forme facilitant la tâche de l’enseignant au niveau de l’enseignement primaire (logement au sein des écoles…). La secrétaire d’Etat a mis l’accent, dans ce sens, sur la valeur importante du budget alloué à ce secteur et à la mise en œuvre de la bonne gouvernance du secteur. «Des efforts consistants ont été entrepris pour affronter les handicaps socio- économiques des familles. Signalons que l’enveloppe budgétaire accordée à ce point a été multiplié pour atteindre au cours de cette saison 1 milliard et 730 millions de dirhams au lieu de 760 millions accordés lors de la dernière saison», a souligné Mme Laabida. Il est à signaler qu’un grand travail a été réalisé au niveau de la région dans le cadre du plan d’urgence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *