Ouarzazate : Transhumance et biodiversité à l’ordre du jour

Ouarzazate : Transhumance et biodiversité à l’ordre du jour

En présence d’une dizaine d’intervenants dans le cadre du projet Transhumance et Biodiversité, une réunion des partenaires sur la durabilité et la capitalisation des acquis a été récemment tenue à Ouarzazate. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’engagement des partenaires pour l’intégration des acquis obtenus dans leur programme et la mise en place d’une structure qui veille sur la coordination, le suivi et l’accompagnement de la mise en œuvre des engagements.
L’objectif majeur de cette rencontre est le transfert et l’intégration des acquis du projet dans les programmes des différents partenaires, voire la prise en considération progressive et soutenue de la gestion durable de la biodiversité dans le processus du développement local.
Par ailleurs, selon les organisateurs, cette rencontre s’est assignée pour objectifs d’assurer le transfert et l’intégration des acquis du projet dans les programmes normaux des partenaires chacun dans le domaine qui le concerne, voire en assurer l’accompagnement, discuter et définir les engagements des partenaires en matière de durabilité, élaborer un programme de transfert des acquis ainsi que mettre en place une structure adaptée pour veiller à la mise en œuvre des engagements.
Lors de cette réunion, Aziz Rahou, coordinateur du projet au Maroc, a présenté les différents acquis majeurs du projet, à savoir une quarantaine d’études de base réalisées, une planification territoriale décentralisée et une gestion des ressources naturelles : 4 PICB&GD et 2 plans d’aménagement de réserves. Le projet a réussi à établir des institutions locales, soit un réseau de 70 associations locales (transhumants, gîteurs, apiculteurs et autres) de femmes et d’hommes sensibles à la valorisation et la gestion durable des ressources naturelles et particulièrement la biodiversité. Et d’ajouter que ce projet a mis en place des partenaires et une société civile à forte capacité de planification décentralisée et de gestion durable de la biodiversité. En matière de tourisme durable, le projet a élaboré une charte de tourisme durable mise en place et deux guides d’éco randonnées édités.
Le projet Transhumance et Biodiversité a été mis en œuvre depuis juillet 2001 dans le cadre de la coopération internationale entre le gouvernement marocain et le PNUD.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *