Ouarzazate : Un centre des visiteurs dédié à la biodiversité

Ouarzazate : Un centre des visiteurs dédié à la biodiversité

La direction régionale des eaux et forêts du sud-ouest a signé une convention de partenariat avec  le projet de conservation de la biodiversité par la transhumance dans le versant sud du Haut Atlas. Cette convention porte sur la création d’un centre de visiteurs pour la biodiversité. Ainsi, ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la stratégie commune du projet CBTHA et de la DREF-SO en matière d’implication des partenaires locaux et de développement de partenariat synergiques et suite également aux recommandations de la mission organisée conjointement par la DREF d’Agadir et le projet CBTHA et s’insère parfaitement dans le cadre des activités des deux parties.
Cette convention constitue une valeur ajoutée pour les deux partenaires à travers le centre de visiteurs visant à informer et sensibiliser les visiteurs sur les potentialités éco touristiques de la zone du  projet, sur les menaces qui pèsent sur la biodiversité et la nécessité de la protection et la conservation des valeurs biologiques et culturelles de la zone du projet. Il s’agit également de former des acteurs, en particuliers les ONG locales et régionales, en matière de la conservation de la biodiversité et de la gestion communautaire des aires protégée du Saghro et les sites clés de la biodiversité. Ce centre ambitionne non seulement d’éduquer et développer le sens environnement des écoliers, des lycéens, des enseignants et des universitaires concernés ; mais aussi  de disposer d’un noyau d’exposition, qui soit une plate-forme des richesses et de potentialités naturelles du versant sud du Haut Atlas et du Saghro pour ceux qui ne peuvent les voir sur place. Au terme de cet accord, dont le budget est de 1,5MDH, la DREF-SO assure le terrain abritant le centre et la supervision et le fonctionnement du centre. Ainsi, la DREF-SO prendra les dispositions nécessaires d’organisation du centre et préparer les rapports techniques et de mise en œuvre.  De son côté, le projet CBTHA  va élaborer les plans de construction du centre, via le recours à un architecte en lançant le marché de construction du centre.
Le projet s’engage également à supporter le coût de construction du centre et à superviser  la réalisation des travaux  jusqu’à la réception définitive, et d’ajouter que le projet sera tenu d’assurer l’équipement du centre en matériel nécessaire, mobilier et documentation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *